― Tarcisio Schnaider / Shutterstock.com

Les forêts sont indispensables à la vie terrestre. Pourtant, elles ont progressivement disparu au cours des siècles. D’après une récente enquête sur la déforestation, 80 % des forêts naturelles de la planète ont été détruites et les 20 % restantes ne vont pas durer éternellement. Une constatation alarmante nécessitant la mobilisation de la population mondiale.

Les forêts occupent actuellement 31 % de la superficie mondiale. Celles-ci sont en grande partie situées dans cinq pays, à savoir la Russie, le Brésil, le Canada, les États-Unis et la Chine. Bien malheureusement, ce pourcentage risque de diminuer considérablement au cours des prochaines années. Chaque année, nous perdons plus de 13 millions d’hectares de forêts. À ce rythme, les forêts tropicales vont totalement disparaître d’ici 50 à 70 ans.

Avec chaque hectare de forêt qui disparaît, de nombreuses espèces animales et végétales s’éteignent également. En outre, la déforestation est aussi à l’origine de 20 à 25 % des émissions de gaz à effet de serre à travers le monde. Ce n’est pas tout, plus d’un milliard de personnes dépendent directement des forêts. L’Homme est pourtant à l’origine de la déforestation. Depuis 1990, 420 millions d’hectares auraient disparu à cause de l’activité humaine. L’agriculture industrielle est la principale cause de cette éradication. Entre 2000 et 2010, elle était notamment à l’origine de 40 % de la déforestation tropicale.

« Il est impératif que nous séparions la dégradation environnementale et les ressources non durables de la croissance économique, ainsi que des motifs de production et de consommation associés », indique la FAO (Food and Agriculture Organization) sur son site officiel.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de