Forêts sous-marines
― Ethan Daniels / Shutterstock.com

En parlant de forêts, on imagine tout de suite la forêt amazonienne, la forêt tropicale du Congo ou encore la forêt de Primorye. En revanche, très peu de personnes connaissent l’existence des forêts sous-marines. Selon une nouvelle étude, celles-ci couvriraient deux fois la superficie de l’Inde.

Elles piègent le carbone

Saviez-vous que les forêts sous-marines découvertes jusqu’à maintenant font deux fois la superficie de l’Inde ?

Cette nouvelle étude a été menée par des chercheurs de l’université d’Australie-Occidentale. Des forêts sous-marines ou forêts océaniques se cachent également sous l’eau. Cependant, très peu d’entre elles sont nommées. Il s’agit d’écosystèmes constitués par des macroalgues, de grandes algues et algues géantes généralement fixées sur un substrat rocheux.

Les chercheurs indiquent que ces forêts sous-marines sont bien plus vastes que nous ne le pensions. Si elles sont actuellement menacées par les vagues de chaleur et le changement climatique, elles pourraient également être la solution à ces problèmes grâce à leur capacité de croissance rapide et leur capacité à piéger le carbone.

ocean forêt
— Rich Carey / Shutterstock.com

Très peu d’informations sur ces forêts

Pour estimer la superficie des forêts océaniques, les auteurs de l’étude se sont appuyés sur des millions d’enregistrements sous-marins découlant de la littérature scientifique, de dépôts en ligne, d’herbiers locaux et d’initiatives scientifiques citoyennes. Ces informations ont ensuite permis de modéliser leur répartition mondiale. En tout, elles couvriraient entre 6 millions et 7,2 millions de kilomètres carrés.

Malheureusement, ces forêts sont menacées par la pollution humaine. Une grande partie de la chaleur piégée par les gaz à effet de serre émis par l’être humain à travers les années a fini dans les océans. Par conséquent, les plantes marines sont confrontées à des conditions difficiles. Par ailleurs, certaines forêts océaniques ont déjà disparu au cours de ces dernières années.  

Les chercheurs indiquent que la majorité de ces écosystèmes sont méconnus ou inexplorés. Or, il faudra renforcer nos connaissances en la matière pour pouvoir les protéger et les conserver efficacement. En outre, ces forêts pourraient également être exploitées, par exemple pour compléter la production alimentaire.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments