Au Royaume-Uni, deux bébés ont été opérés de la colonne vertébrale dans le ventre de leur mère

C’est une prouesse chirurgicale qui a été réalisée pour la première fois au Royaume-Uni. Deux fœtus ont été opérés de la colonne vertébrale directement dans le ventre de leur mère. Ils souffraient de spina bifida, une grave malformation laissant sans protection la moelle épinière du patient atteint.

Qu’est-ce que le spina bifida ?

Le spina bifida est une malformation qui survient avant la naissance de l’enfant et qui est à l’origine d’une déformation profonde de la colonne vertébrale. Une bosse se forme au bas du dos du bébé à cause d’un défaut de fermeture de la partie arrière d’une ou plusieurs vertèbres. En conséquence, le contenu de sa colonne vertébrale est dangereusement exposé (moelle épinière et racines nerveuses).

Plus tard, la personne atteinte de spina bifida perdra la sensibilité de ses membres inférieurs et souffrira peut-être même de paralysie. Défaut de contrôle de la vessie, problèmes d’élimination, de la vue, de l’ouïe, perte de coordination des mains, difficultés d’apprentissage… Les complications rencontrées par un patient atteint de spina bifida sont très nombreuses. Plus de 450 nouveaux cas sont recensés en France chaque année.

 

Une opération chirurgicale dangereuse

Le spina bifida se déclare vers la quatrième semaine de vie de l’embryon. On pense que cette malformation est due à une déficience en acide folique et en méthionine et/ou à une cause génétique, mais rien n’est encore sûr. Les médecins anglais n’osaient pour l’instant pas procéder à de la chirurgie sur le fœtus directement dans le ventre de sa mère, mais les immenses progrès de la science ont rendu cette démarche possible. Aux Etats-Unis et en Australie, des chirurgiens avaient déjà tenté cette opération avec succès.

Cet été, au Royaume-Uni, trente membres du personnel médical se sont rendus à l’University College Hospital de Londres. Ils ont effectué deux opérations d’une durée de 90 minutes sur des bébés atteints de spina bifida directement dans le ventre de leur mère. « Opérer dans l’utérus implique d’ouvrir l’utérus, d’exposer le spina bifida sans accoucher, de fermer l’anomalie puis de réparer l’utérus pour laisser le bébé en sécurité à l’intérieur », explique Jan Deprest, chirurgien en chef du University College London Hospital. Les opérations, aussi dangereuses pour la mère que pour l’enfant, se sont très bien déroulées.

© Pixabay

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux