A Jérusalem, la municipalité a déployé un système innovant. Constituée de quatre fleurs géantes, l’installation a pour but d’égayer le centre-ville tout en offrant une réelle utilité pratique. SooCurious vous présente cette construction atypique.

En arpentant le centre-ville de Jérusalem, les visiteurs auront désormais l’occasion d’admirer le « Warde ». Cette installation atypique consiste en six fleurs géantes rouges de 9 mètres de haut et situées sur la place de Valero Square. Une fois gonflés, ces végétaux artificiels se déploient pour atteindre une envergure de 9 mètres.

L’intérêt d’une telle œuvre n’est pas seulement esthétique. La municipalité a commandé l’installation à HQ Architects, une entreprise basée à Tel Aviv, afin d’égayer le centre-ville de Jérusalem, mais pas seulement. Les fleurs, qui peuvent se gonfler indépendamment, ont aussi un objectif pratique : lorsqu’un passant s’approche à proximité de l’une d’elles, celle-ci s’ouvre immédiatement pour abriter son visiteur éphémère. Idéal, donc, pour les chaudes journées d’été ou les jours de pluie.

 

Le courant passe à travers la « tige » de la fleur géante. Puis, grâce à un compresseur d’air, la lampe pressurise l’air ambiant pour rapidement gonfler les feuilles artificielles :

Enfin, le « Warde » propose un autre service aux visiteurs de la place de Valero Square. Situées à côté d’une gare de tramway, les fleurs sont construites pour être visibles depuis toute la place. Elles peuvent ainsi se gonfler toutes à la fois lorsque le tramway arrive à proximité de la gare afin de prévenir les passagers retardataires.

 

 

Cette vidéo vous montre le « Warde » en action : 

Cette installation est incroyable. En plus d’embellir le centre-ville de Jérusalem, elle offre aussi à ses visiteurs une utilité pratique de manière originale. Si le sujet vous intéresse, découvrez également 10 grandes innovations technologiques qui vont changer votre vie très bientôt. Aimeriez-vous trouver ce genre d’installations dans votre ville ou estimez-vous qu’elles seraient superflues ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de