Il s’agit d’une espèce de plante peu commune qui fascine les scientifiques. L’Arum titan fleurit rarement et seulement pendant une courte période. En floraison, sa fleur dégage une forte odeur semblable à celle de la viande en décomposition. Également appelée « phallus de titan », elle est originaire des forêts tropicales des îles de Sumatra et de Java.

L’Arum titan peut atteindre plus de 3 mètres de hauteur lorsqu’elle s’ouvre, et ce, sur un diamètre de 1 à 1,5 mètre. Mais la plante est plus célèbre pour son odeur exceptionnellement fétide, qui lui donne le surnom de Corpse Flower, ou fleur de cadavre.

Et cette odeur nauséabonde capable de parcourir de très longues distances a une grande utilité : elle permet d’attirer les insectes pollinisateurs nécessaires à sa reproduction. En effet, sa floraison ne dure qu’un ou deux jours et elle peut rester plusieurs années sans fleurir, il faut donc que ces derniers rejoignent l’Arum titan rapidement afin d’avoir le temps de le polliniser.

Wikimedia / Fbianh

LA FLEUR PRODUIT SA PROPRE CHALEUR POUR AIDER À DIFFUSER L’ODEUR ET ATTIRER LES POLLINISATEURS

Le principal produit chimique qui rend l’Arum titan si odoriférant a été identifié par des chercheurs japonais comme un composé du soufre appelé diméthyle trisulfure. D’autres composés ont été détectés à mesure que la floraison se poursuit ; notamment le diméthyldisulfure, qui donne son odeur à l’ail, l’acide isovalérique, qui contribue à l’odeur aigre de sueur, et le thiolacétate de méthyle, qui mélange l’odeur de l’ail et du fromage.

L’Arum titan a une apparence très peu commune. Son spadice est parfumé, enveloppé d’une spathe qui ressemble à un gros pétale. Dans le cas de l’Arum titan, la spathe est vert foncé à l’extérieur et bordeaux à l’intérieur, avec une texture profondément ridée. Le spadice est creux et ressemble à un gros pain. A la base du spadice, caché à l’intérieur de la gaine de la spathe, se trouvent deux anneaux de petites fleurs.

Wikipedia / Arpingstone

EN PLUS D’ÊTRE TRÈS GRAND, L’ARUM TITAN PÈSE AUSSI TRÈS LOURD, POUVANT DÉPASSER LES 130 KG

L’anneau supérieur porte les fleurs mâles, l’anneau inférieur est orné de carpelles rouge-orange vif. L’odeur de l’Arum titan en floraison ressemble à la viande pourrie, afin d’attirer les charognes pour pouvoir polliniser la fleur. La couleur et la texture rouge foncé de l’inflorescence donnent l’illusion que la plante est un morceau de viande. Pendant la floraison, la pointe du spadice est approximativement à la température du corps humain, ce qui aide le parfum à se volatiliser. Les scientifiques pensent également que cette chaleur contribue à attirer les insectes mangeurs de carcasses.

Public Domain Picture / Architect of the Capitol

Pour l’Arum titan, les fleurs mâles et femelles poussent dans la même inflorescence. Les fleurs femelles s’ouvrent d’abord puis, un jour ou deux après, les fleurs mâles s’ouvrent à leur tour. Cela empêche généralement la fleur de s’autopolliniser. Après la mort de la fleur, une seule feuille, qui atteint la taille d’un petit arbre, pousse à partir de la corme souterraine. La feuille pousse sur une tige un peu verte qui se divise en trois sections au sommet, chacune contenant de nombreuses folioles. La structure des feuilles peut atteindre 6 mètres de hauteur et 5 mètres de largeur. Chaque année, la vieille feuille meurt et une nouvelle pousse à sa place.

L’ARUM TITAN EST RÉPERTORIÉ COMME VULNÉRABLE PAR L’UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE

En culture, l’Arum titan nécessite généralement 7 à 10 ans de croissance végétative avant la première floraison. Après sa floraison initiale, la fréquence de floraison peut varier considérablement. Certaines plantes peuvent ne plus fleurir pendant 7 à 10 ans, tandis que d’autres peuvent fleurir tous les deux ou trois ans. Il y a également eu des cas documentés de proliférations simultanées, ainsi que de proliférations successives survenues au cours d’une année.

Wikimedia / Fbianh

 

La culture du phallus de titan à travers le monde

L’Arum titan ne pousse que dans la forêt équatoriale de Sumatra et de Java, en Indonésie. Il a été décrit scientifiquement pour la première fois en 1878 par le botaniste italien Odoardo Beccari. La plante fleurit rarement dans la nature et encore plus rarement lorsqu’elle est cultivée. Elle a d’abord fleuri dans les jardins botaniques royaux de Kew à Londres en 1889, avec plus de 100 fleurs cultivées. Les premières floraisons documentées aux États-Unis ont eu lieu au New York Botanical Garden en 1937 et 1939.

DES ÉTUDES CHERCHENT À UTILISER L’ARUM TITAN POUR CRÉER UN TRAITEMENT CONTRE LA MALADIE DU SOMMEIL

En 2003, le Jardin botanique de l’université de Bonn, en Allemagne, a réalisé la plus grande floraison de la plante, d’une hauteur de 2,74 m. L’événement a été reconnu par le Guinness World Records. Le 20 octobre 2005, ce record a été battu au Jardin botanique et zoologique de Wilhelma à Stuttgart, en Allemagne ; la floraison ayant atteint une hauteur de 2,94 mètres. C’est un record qui a de nouveau été battu par Louis Ricciardiello, dont le spécimen mesurait 3,1 m le 18 juin 2010, alors que la plante était exposée à Winnipesaukee Orchids à Gilford, aux États-Unis. Cet événement a également été reconnu par le Guinness World Records.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments