Découvrez la formidable histoire du quatrième Final Fantasy, ce jeu au scénario de haute volée

On se souvient d’abord de Final Fantasy IV comme le premier épisode de la série à arriver sur Super Nintendo en 1991. En plus de révolutionner son système de combat et d’offrir une nouvelle aventure fantastique aux joueurs, Square met l’accent sur le développement de personnages avec des protagonistes parmi les plus mémorables de la franchise.

Les protagonistes traverseront le monde afin d’accomplir diverses quêtes pour mener à bien leur objectif principal, visitant de nombreux villages, découvrant les mystères de l’intrigue au fil de la narration et affrontant des monstres plus terrifiants les uns que les autres. Mais cette fois, les héros n’attendront plus leur tour. On entend par là que FFIV révolutionne le système de combat en proposant ce qui deviendra la marque de fabrique de la série : l’Active Time Battle (ou ATB). Alors qu’avant le joueur devait jouer au tour par tour avec ses adversaires, cette fois, le joueur doit donner ses ordres en temps réel.

 

jv-ffiv-logo

 

Une barre de temps se remplit petit à petit jusqu’à ce que votre tour arrive. Vous avez alors le choix d’attaquer, de vous défendre, d’utiliser un objet ou bien d’utiliser une capacité spéciale. Une fois votre choix fait, votre personnage attaque directement, mais la barre d’un des monstres peut très bien se remplir avant que votre deuxième personnage ait pu lancer sa commande, et ainsi de suite. Les combats deviennent de plus en plus dynamiques alors que les personnages gagnent de nouvelles capacités.

 

jv-ffiv-gameplay

 

Ces dernières sont rattachées aux différents jobs spécifiques à chacun. Votre héros par exemple est soit un Dark Knight ou un Paladin et aura donc accès à deux sets différents suivant les situations. Et en parlant de votre héros, il vous faut savoir que nous avons ici l’un des personnages les plus marquants de toute la franchise : Cecil Harvey. Après avoir été recueilli par le roi du royaume de Baron, il est entrainé aux arts de l’épée et de la magie afin de devenir un Dark Knight et diriger les armées. Mais Cecil ne va pas rester dans son archétype bien longtemps et va rapidement questionner les méthodes et les désirs de son souverain.

 

jv-ffiv-amano

 

Un personnage très humain qui donne la réplique au deuxième protagoniste, tout aussi mémorable, si ce n’est plus : Kain Highwind. Ami d’enfance de Cecil et dirigeant une autre faction de l’armée, Kain est un homme tourmenté mais indépendant, qui suit sa propre voie tout en tentant de préserver son amitié avec Cecil en enterrant ses sentiments pour Rosa qui est la dernière pièce maitresse de ce triangle amoureux. Ces personnages sont rapidement rejoints par d’autres héros hauts en couleur pour répondre à la menace qui englobe leur monde.

 

jv-ffiv-char

 

Le royaume de Baron lance une offensive contre les royaumes voisins et lorsque Cecil et Kain sont envoyés pour organiser un massacre, les protagonistes se rebellent. Mais ces conquêtes ne sont pas simplement politiques. Le réel but de Baron est de récupérer de puissants artéfacts : des cristaux légendaires cachés depuis des siècles. Le Baron est loin d’être le seul à jeter son dévolu sur les cristaux puisque le joueur fait ensuite la rencontre de Golbeze, un personnage charismatique qui réussira à manipuler les différents souverains pour parvenir à ses fins. Enfin ses fins, ou celles de Zemus, le véritable antagoniste du jeu aux projets bien plus tragiques.

 

Une histoire de haute volée animée par des personnages mythiques et charismatiques. Autour de cela, les musiques fantastiques de Nobuo Uematsu qui peaufine son style, une diversité certaine dans les environnements proposés et un système de combat révolutionné qui garde le joueur attentif à chaque seconde. Des concepts qui deviendront omniprésents dans les années à venir, à la fois dans les Final Fantasy, mais aussi dans d’autres chefs-d’oeuvre comme Chrono Trigger. Avez-vous déjà joué à Final Fantasy IV ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux