© Bac Films – Tideland / Allociné

Tideland

Tideland pourrait avoir un petit côté enfantin et innocent, mais passé quelques minutes le voyage onirique de la petite Jeliza-Rose devient de plus en plus dérangeant. Venue à la campagne avec son père, un ancien rocker drogué, la petite fille n’a que les têtes de quatre poupées comme jouets. Bizarrement, lorsque son père décède, Jeliza-Rose ne fait rien, au contraire, elle continue de lui raconter ses journées alors que son cadavre se décompose… Cependant, le film de Terry Gilliam est poétique, beau et sombre.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Mezieres
Christian Mezieres
2 années

Vous oubliez « Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant ». Dans le genre glauque, dérangeant et cependant réussi, il se pose là…

Jackil
Jackil
2 années

Les quelques films que j’ai vu je suis d’accord et yen a plein d’autres qu’on pourrait citer ! 🙂 Je pense notamment à Eden lake, Requiem for a dream, Midsommar, Cannibal Holocaust…