3 raisons d’aller voir Deadpool 2, le retour sur grand écran du plus déjanté des super-héros !

Cette semaine signe le retour sur grand écran du détonnant Deadpool dans un deuxième volet toujours plus riche en action et en humour gras. Le Daily Geek Show vous donne aujourd’hui 3 bonnes raisons d’aller voir Deadpool 2 qui sort au cinéma ce 16 mai 2018.

LE RETOUR DE L’ANTIHÉROS LE PLUS DÉJANTÉ DE MARVEL

Fort du succès de son premier film sorti en 2016 qui a rassemblé plus de 3,5 millions de spectateurs et est devenu le film de la saga X-men ayant eu le plus de succès, Ryan Reynolds remet le masque de Deadpool avec cette fois David Leitch aux commandes. Ce réalisateur, habitué des films d’action a notamment été réalisateur pour les films Atomic Blonde et John Wick.

Dans ce film, notre antihéros préféré va devoir affronter une importante menace en le personnage de Cable (Josh Brolin). Mi-humain, mi-cyborg, Cable est un personnage qui est apparu pour la première fois dans le monde des comics Marvel en 1986. Il s’agit du fils que Cyclope alias Scott Summers a eu avec un clone de Jean Grey. Muni d’un œil qui lui permet de voir à travers la matière ainsi que dans le noir et d’un bras bionique surpuissant et très avancé technologiquement, Cable sera sans nulle doute une menace de taille pour Deadpool qui devra redoubler de ruse et de talents (dans tous les domaines) pour en venir à bout.

UNE TEAM DE CHOC PRÊTE À EN DÉCOUDRE

Il ne sera pas seul dans l’entreprise. Ce film va permettre à Deadpool de ne plus faire cavalier seul et de s’entourer de toute une équipe de personnes aux pouvoirs étonnants (dont la chance) qui se fera nommer : la X-Force. Dans le premier film déjà, Deadpool avait dû s’allier, bon gré mal gré à deux héros issus de l’académie, Negasonic Teenage Warhead (interprétée par Brianna Hildebrand) et Colossus (Stefan Kapicic) qui ont plus subi les excentricités du mercenaire qu’autre chose.

À cette équipe de joyeux lurons vont s’ajouter Domino (Zazie Beetz) capable de manipuler la chance, Bedlam (Terry Crews) qui peut générer des champs de forces bio-électriques, Garrison Kane (Bill Skarsgard) un cyborg anciennement allié à Cable, Shatterstar (Lewis Tan) un mutant doté d’une agilité extrême et capable de manier les sabres et enfin une jeune femme asiatique qui manie un lasso mais dont l’identité nous reste inconnue. Avec une telle équipe, on peut être sûr qu’il va y avoir du sang sur les murs.

UN HUMOUR TOUJOURS PLUS PERCUTANT

Ce qui a fait le succès du premier film, outre la très bonne interprétation de Ryan Reynolds dans le rôle de Deadpool, c’est son humour gras, à la limite du graveleux et la place importante de l’auto-dérision dont fait preuve ce héros. Loin de la bonne morale habituelle des héros de comics, Deadpool est là pour botter des culs et nous le fait savoir. Chacune de ses interventions est percutante et rien que dans la bande-annonce il y a quelques passages bien croustillants. Mention spéciale au moment où il nargue Josh Brolin qui ici interprète Cable mais qui joue également le rôle de l’antagoniste principal du film Avengers : Infinity Wars, Thanos.

Vous l’aurez compris, Deadpool 2 reprend toutes les clés qui ont contribué à son succès tout en nous réservant quelques surprises qui nous raviront sans doute. Avec un tel casting, vous passerez sans aucun doute un bon moment devant ce film. À voir !


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux