déesse de l’eau
© Bavarian State Department of Monuments and Sites

Les archéologues viennent de faire une importante découverte portant sur la culture de Hallstatt. Vers la fin de l’âge du bronze et au début de l’âge du fer, la culture de Hallstatt était prédominante dans la partie occidentale et centrale de l’Europe. Justement, la découverte des archéologues porte sur une figurine en argile. Des recherches plus approfondies révèlent que cet artefact daterait du 8e au 5e siècle avant J.-C., durant l’âge du fer. Cette figurine a été découverte à proximité d’une colonie ayant vécu durant la période de Hallstatt. Le site se trouvait donc dans un village au bord d’un lac dans le Salzkammergut autrichien, au sud-est de Salzbourg.

Sauver les artefacts de l’époque de Hallstatt

Des travaux ont été menés en prévision de la construction du contournement de Mönchstokheim. C’est la raison pour laquelle les archéologues ont décidé de procéder à la fouille du site. Parmi les découvertes effectuées apparaissent la figurine d’argile, des morceaux de verre, de la poterie, des outils fabriqués à partir d’os et un tampon en argile. Le site est terminé par un ravin et c’est à cet endroit que les archéologues ont découvert ces divers objets. Ils ont constaté que ces objets avaient été placés intentionnellement dans le ravin. D’ailleurs, ils n’ont pas découvert de fissure ni de cassure sur ces objets.

Ils en ont conclu que les objets servaient d’offrandes. Le plus impressionnant était la figurine d’argile. Cette dernière mesure 19 cm de haut et il lui manque des jambes ainsi que quelques parties avant en haut de son corps. Les archéologues ont aussi affirmé que sa tête comporte 5 trous se trouvant vers la hauteur du bas du menton jusqu’au-dessus de la ligne des yeux représentant peut-être une capuche ornée d’anneaux métalliques.

© Bavarian State Department of Monuments and Sites

La représentation de la déesse de l’eau

Des chercheurs du Bavarian State Department of Monuments and Sites ont affirmé qu’il s’agit probablement d’une figure représentant la déesse de l’eau. D’ailleurs, la population locale était connue pour effectuer des cultes envers la nature et elle construisait même des figurines pour cela. Le ravin où les objets ont été découverts servait de lieu de rituel et tous ces objets seraient des offrandes pour la présumée déesse.

La déesse de l’eau n’est pas la seule figurine connue de l’Europe occidentale. En effet, les archéologues ont déjà découvert des figurines similaires dans la même région. En revanche, elles ne datent pas de la même ère. En effet, elles remonteraient au Ve millénaire avant notre ère.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments