— Thoxuan99/ Pixabay

L’agriculture est l’une des activités les plus anciennes du monde et sûrement l’une de celles qui évoluent le plus encore aujourd’hui. De nombreux types de végétaux comme les graines, les fruits et les légumes sont cultivés à travers le monde, en tête de ceux-ci la canne à sucre, le maïs et le blé. Mais ces végétaux sont loin d’être les premiers à avoir été cultivés par l’homme. En effet, le figuier est le premier végétal à avoir été cultivé par l’homme. 

Des archéobotanistes de l’université Bar-Ilan, en Israël, ont mené une étude conjointe avec un archéologue de l’université Harvard aux États-Unis : ils ont fait une découverte très intéressante. Ils ont en effet découvert que la culture des figuiers aurait été le point de départ de l’agriculture. Cette culture des figuiers a commencé il y a 11 400 ans au Proche-Orient, soit environ 1000 ans avant d’autres aliments.

Les scientifiques ont fait des recherches dans les ruines d’un village néolithique près de Jéricho, en Cisjordanie, et ont trouvé neuf petites figues carbonisées. Leur carbonisation a donc préservé leur “ADN” et a permis de les analyser précisément. Ils ont par la suite fait une comparaison entre ces figues carbonisées et les figues que nous cultivons aujourd’hui, et ont vu que ces dernières était une mutation des premières.

Les figues les plus anciennes analysées font partie d’un type de figues qu’on appelle parthénocarpiques, c’est-à-dire sans graines. Elles se sont donc développées sans pollinisation, ce qui signifie qu’elles ont été cultivées par l’homme. « Sur un figuier sauvage, quand la figue n’est pas pollinisée, elle tombe. Et quand les figues mûrissent sans pollinisation, cela veut dire que l’arbre a été domestiqué », précisait Finn Kjellberg, à l’époque directeur de recherche au CNRS de Montpellier. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de