Pour protéger certaines espèces des dangers de la route, plusieurs actions peuvent être mises en place. C’est ce qu’a réalisé le conseil départemental des Côtes d’Armor il y a quelques jours via une mesure insolite : complètement fermer à la circulation une route pendant plusieurs semaines.

Il n’est pas rare de croiser sur le bord des routes des animaux tentant de traverser pour rejoindre une zone propice à leur développement ou à leur reproduction. Aux États-Unis, un énorme pont naturel va être construit au dessus d’une route pour faciliter la migration des animaux. Mais dans les Côtes-d’Armor, cette attention portée aux espèces a engendré une décision inédite. Le conseil départemental a imposé la fermeture de la route départementale 28 près de Lamballe pendant deux mois et demi. Le but est de sauver grenouilles et tritons d’une mort tragique.

Le département a constaté une surmortalité chez les amphibiens et ce n’est pas la première fois que des actions sont menées pour les protéger. En 2018, des bénévoles avaient pour mission de ramasser les amphibiens et deles amener de l’autre coté de la route. Cette année, des blocs de béton ont été mis en place ainsi qu’une déviation pour que les grenouilles puissent se déplacer sans risques.

La route sera réouverte à la circulation le 2 mars prochain, toutefois il est déjà question de trouver une solution pour les années à venir. L’installation de barrière fermant la route pour la nuit a été évoquée. Pour l’heure, le directeur de l’association Vivarmor Nature Jérémy Allain est satisfait de l’initiative du conseil départemental : « La déviation va leur permettre de passer sans encombre et nous allons pouvoir réfléchir aux solutions plus pérennes ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de