Une vague de contestations sans précédent contre la violence machiste a agité le Chili à Santiago, le lundi 25 novembre. En effet, des femmes ont manifesté en masse les yeux bandés afin de dénoncer l’État chilien, ses juges et son armée qui encouragent viols et féminicides à travers le pays. « Le coupable, ce n’était pas moi, ni où j’étais, ni comment je m’habillais », entonnent-elles par exemple dans un chant puissant. Dans cette poignante vidéo, découvrez ces femmes au coeur d’un mouvement dénonciateur, créé à l’initiative de Lastesis, association fondée par quatre femmes qui ont enquêté sur les viols dans le pays. Elles souhaitent « dénoncer l’usage du viol comme instrument politique ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de