Cette femme est subitement devenue incapable d’entendre les voix masculines… et n’est pas la seule !

Alors qu’on parle « d’oreille sélective » pour désigner quelqu’un qui entend uniquement ce qu’il désire écouter, la science nous a récemment prouvé que le sens propre de l’expression pouvait aussi être utilisé. En effet, une femme originaire de Chine s’est subitement réveillée avec l’impossibilité d’entendre les voix masculines. Une particularité, qui, si elle peut s’avérer utile, peut également causer des répercussions médicales importantes.

 

Une perte d’audition subite

Après avoir travaillé extrêmement tard la journée précédant les symptômes, et fruit d’une succession de plusieurs nuits sans sommeil, une femme du nom de Chen s’est réveillée avec l’incapacité d’entendre la voix de son petit ami.

Une situation très probablement causée par l’accumulation de stress et de travail, lui ayant provoqué des sifflements dans les oreilles la veille, suivis de vomissements.
Après s’être rendue à l’hôpital, elle a en effet pu constater qu’il lui était désormais impossible d’entendre les voix masculines, alors que les voix féminines étaient restées audibles. « Elle a pu m’entendre quand je lui ai parlé, mais lorsqu’un jeune patient est entré, elle ne pouvait plus l’entendre », a déclaré le docteur Lin Xiaoqing, qui a pris en charge la patiente.

Pixabay

 

Un phénomène pourtant bien connu de la science

Cette perte d’audition, même si très rare, est en effet reconnue scientifiquement et porte le nom de « surdité en pente inversée », qui est caractérisée par l’incapacité d’entendre les sons de basses fréquences qui sont propres aux voix masculines.

Comment s’explique ce phénomène ? C’est très simple : notre capacité à entendre les sons se fait grâce à la présence de petits poils à l’intérieur de nos oreilles. Fragile, cette pilosité très sensible peut s’endommager très facilement, par exemple en cas de maladie génétique, de blessure ou d’usage de drogues. Les poils responsables des hautes fréquences, donc des voix féminines sont plus délicats et ont donc habituellement tendance à disparaître en premier, ce qui explique que les pertes d’auditions habituelles touchent davantage les sons aigus que les sons graves, a déclaré Michelle Kraskin, audiologiste américaine, à Live Science.

Cependant, même si mieux protégés par les os, les poils qui sont responsables de la perception des sons basses fréquences, donc des voix masculines, peuvent également être endommagés dans cette partie de l’oreille interne. Les causes peuvent être diverses, mais les scientifiques ont déterminé que les nausées retrouvées chez Chen pouvaient être synonyme de maladie auto immunes.

Même si les symptômes sont brusques et spectaculaires, les dommages ne sont bien heureusement pas irréversibles, et consulter sous 48 heures augmente par ailleurs les chances de guérison. Une aubaine donc pour Cheng, qui pourrait même retrouver une audition normale sans aucun traitement !

Pixabay

 


À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.

— @DailyGeekShow