— BPTU / Shutterstock.com

Les retombées radioactives

Les explosions ont tué deux ouvriers de l’usine. Quelques heures après l’accident, d’autres sont décédés. Les jours suivants, nombreux sont les membres des équipes d’urgence, tentant de contenir les incendies et les fuites de radiations, à être décédés en raison de la maladie aiguë causée par les radiations. L’incendie principal a été éteint vers 5 heures du matin. Mais, l’incendie alimenté au graphite qui en a résulté a nécessité 10 jours et 250 pompiers pour s’éteindre. Toutefois, des émissions toxiques ont continué à se répandre dans l’air pendant 10 jours encore. Pripyat a commencé à être évacuée le 27 avril, soit environ 36 heures après l’accident. Des nombreux habitants se plaignaient alors de vomissements, maux de taux et autres signes de maladies liées aux radiations. Le 14 mai, les autorités ont donc décidé de fermer une zone de 30 kilomètres autour de l’usine et d’évacuer 116 000 habitants. Puis, au cours des années suivantes, 220 000 habitants supplémentaires ont dû déménager dans des zones moins contaminées.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments