— Zagorulko Inka / Shutterstock.com

Quelles conséquences sur notre santé ?

Au total, 28 ouvriers de Tchernobyl sont décédés dans les quatre premiers mois suivant l’explosion. Le vent lors de l’accident se déplaçait vers le nord-ouest, vers la Biélorussie. Toutefois, les autorités soviétiques ont mis du temps à parler de la gravité de la catastrophe au reste du monde. Les niveaux de rayonnement ont fortement inquiété la Suède trois jours plus tard. Les scientifiques ont alors calculé l’emplacement de la catastrophe nucléaire en se basant sur les niveaux de rayonnement et la direction des vents. Cela a donc forcé les autorités soviétiques à révéler l’étendue de la situation. Dans les trois mois qui ont suivi, 31 personnes sont mortes des suites d’une exposition aux radiations. Entre 1991 et 2015, environ 20 000 cas de cancer de la thyroïde ont été diagnostiqués chez des patients de moins de 18 ans en 1986. Par ailleurs, certains experts ont expliqué que la peur de l’empoisonnement par les radiations a entraîné plus de souffrance que la catastrophe en elle-même. Des femmes ont par exemple dû avorter en Europe de l’Est et Union soviétique afin d’éviter de porter des enfants souffrant de malformations congénitales ou d’autres troubles graves. En 2000, les Nations unies ont publié un rapport sur les effets de l’accident de Tchernobyl qui était si « plein de déclarations non fondées qui n’ont aucun fondement dans les évaluations scientifiques« , qu’il a finalement été rejeté par plusieurs autorités.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments