La baisse de testostérone des jeunes papas est liée aux soins accordés à leur nouveau-né

Les hommes avec un taux moins élevé de testostérone que les autres, sont plus susceptibles d’être aux petits soins avec leurs enfants, selon une étude du laboratoire de Rilling. Les résultats suggèrent en effet que la biologie de l’homme pour la testostérone reflète un compromis entre l’investissement dans l’accouplement et dans l’effort parental.

“Nous supposons que le taux de testostérone s’ajuste en fonction de comment sont impliqués les pères. Quand les hommes sont plus impliqués dans l’apport de soins, leur taux de testostérone diminue. Les influences environnementales peuvent changer la biologie humaine. Nous savons, par exemple, que le taux de testostérone diminue quand un homme devient plus impliqué en tant que père.” L’étude ne s’est intéressée qu’aux soins directs promulgués par les pères, mais pas aux soins indirects comme lorsqu’ils protègent leurs enfants ou le fait qu’ils gagnent leur vie pour subvenir à leurs besoins.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de