Ils avaient la grosse tête

Littéralement. Dans leurs croyances populaires, ils estimaient qu’avoir un crâne large montrait leur appartenance à l’aristocratie. Ils tenaient cette pratique d’un peuple péruvien, les Collagua, qui s’allongeaient le crâne depuis de nombreuses années déjà. Pour ce faire, les Incas serraient la tête des bébés entre deux planches de bois liées entre elles, ce qui entraînait une déformation du crâne qui se retrouvait allongé en arrière. Ils laissaient ce dispositif sur la tête des bébés pendant plusieurs mois alors que leurs os crâniens étaient encore malléables. Cette pratique ne semble pour autant ne pas avoir duré très longtemps car il n’a pas été retrouvé de déformations crâniennes sur les rois Incas qui se sont succédés.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de