Ils ne sacrifiaient les enfants qu’occasionnellement

On prête aux Incas des pratiques inhumaines de sacrifices humains faits en l’honneur des dieux, avec pour victimes de prédilection des enfants. Or, certes il y a eu des sacrifices d’enfants, les restes de 7 enfants retrouvés dans les ruines de Choquepuiko en 2004 le prouvent, mais cela n’a été réalisé que de façon occasionnelle lors d’une grande période de famine. En temps normal, les Incas sacrifiaient des lamas noirs pour les dieux en espérant de bonnes récoltes en retour. Les lamas étant de grandes sources de matières premières comme la laine, la viande ou le lait, lorsque la famine a commencé à arriver, ils ont préféré sacrifier des enfants. Ces derniers étaient respectés par tout le peule, mourraient en groupe et étaient enterrés tous ensemble avec de nombreux objets de valeur en guise de remerciement.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de