Avec son plumage noir, le corbeau a toujours inspiré les pires interprétations.

Les corbeaux sont souvent représentés comme l’incarnation du mal

La symbolique du corbeau est particulièrement présente en Europe. Il faut dire que l’oiseau ne paie pas de mine : avec son plumage noir, son cri rauque et sa nécrophagie, il obtient vite mauvaise réputation, et en particulier dans l’Europe chrétienne. « L’oiseau de mauvais augure » est vite diabolisé, à tel point qu’il inspire bon nombre d’auteurs. Souvent considéré comme un médiateur entre la vie et la mort, le corbeau a obtenu ses lettres de noblesse grâce à de multiples personnifications à travers l’Europe. En France, il a souvent été perçu comme l’incarnation des prêtres malfaisants. En Allemagne, c’est Satan lui-même qui habitait le pauvre animal. En Suède, les croassements dans la nuit faisaient référence aux personnes assassinées n’ayant pas eu de funérailles chrétiennes. Enfin, au Danemark, les corbeaux de nuit étaient associés aux esprits exorcisés. Et si par malheur ils avaient un trou dans leurs ailes, et qu’un Danois regardait à travers, le citoyen se changeait instantanément en corbeau ! Bon, on vous rassure, ça n’a pas dépassé le cadre de la légende.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
19guy51 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
19guy51
Membre
19guy51

Les geais, les merles et les pies sont aussi des corvidés. Il n’est donc pas étrange qu’ils aien des comportements assez proches, comme le formicage;

En ce qui concerne l’adaptabilité au milieu, vous parlez de Chuck Norris. Vous vouliez sans doute dire Mc Giver ?