― klevo / Shutterstock.com

Facebook continue sa lutte contre la fausse information. Alors que l’issue de l’élection présidentielle américaine est connue depuis quelques jours, les fausses informations continuent de circuler sur les réseaux sociaux. Les pro-Trump remettent notamment les résultats de l’élection en cause, accusant une fraude des démocrates. Pour empêcher la circulation des informations infondées, Facebook a décidé de surveiller les activités de certains groupes.

Durant soixante jours, les administrateurs et modérateurs de certains groupes politiques, privés ou publics, devront approuver manuellement chaque nouvelle publication proposée par les membres. Cela devrait réduire considérablement le nombre de posts controversés. Les groupes approuvant encore les fausses informations pendant cette période seront définitivement supprimés.

La semaine dernière, le réseau social a déjà supprimé un groupe nommé « Stop The Steal ». Composé de plus de 300 000 membres, celui-ci a notamment été désactivé pour avoir propagé de fausses informations sur l’élection présidentielle américaine et pour des appels inquiétants à la violence. Depuis, les membres du groupe ont créé plusieurs pages éponymes. Quelques milliers de membres ont même créé un groupe appelé « Gay Communists for Socialism ».

En outre, le géant américain a également pris l’initiative de bloquer les hashtags utilisés pour diffuser des fausses nouvelles. #stopthesteal, #riggedelection et #ElectionMeddling font notamment partie des hashtags bloqués par le réseau social.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de