Dotés d’une puissance de calcul sans commune mesure avec les dispositifs classiques, les ordinateurs quantiques seront capables de contourner les systèmes de sécurité les plus perfectionnés en seulement quelques heures. Explications.

Les ordinateurs quantiques inquiètent les experts en sécurité

Depuis quelques mois, les ordinateurs quantiques ne cessent de faire parler d’eux. IBM a récemment présenté le premier appareil du genre à être commercialisé, et il semblerait que ces machines soient capables de contourner les systèmes de sécurité les plus avancés en un temps record, comme le montrent les travaux réalisés par Craig Gidney de Google et Martin Ekera du Royal Institue of Technology de Stockholm. Leur ordinateur quantique est en effet parvenu à casser un chiffrement RSA sur 2048 bits en seulement 8 heures.

Si les systèmes de chiffrements actuels sont loin d’être inviolables, un ordinateur classique pourra mettre plusieurs années pour contourner les plus sophistiqués d’entre eux. Jusqu’à présent, c’est cette énorme quantité nécessaire au décodage qui assurait la sécurité des dispositifs renfermant des données sensibles, mais selon le MIT, l’arrivée des ordinateurs quantiques, qui disposent d’une puissance de calcul phénoménale, pourrait changer la donne dans les années à venir, et obliger les experts en sécurité à adopter de nouvelles méthodes.

Une puissance de calcul phénoménale

Connu pour être l’un des systèmes les plus sécurisés à l’heure actuelle, le chiffrement RSA sur 2048 bits permet de sécuriser les données sensibles des gouvernements, organisations militaires et établissements financiers pendant 25 ans ou plus. Mais la performance réalisée par les deux chercheurs (avec seulement 20 millions de qubits) montre qu’un ordinateur quantique spécialement optimisé pour casser ce type de chiffrement sera capable d’effectuer l’opération en quelques heures au lieu de plusieurs dizaines d’années.

S’il reste extrêmement difficile de se procurer un ordinateur quantique à l’heure actuelle, les choses pourraient être amenées à changer dans les années à venir, au vu de l’évolution rapide de ce type de technologie. Soyez toutefois rassuré, plusieurs experts en sécurité affirment travailler activement sur des méthodes de chiffrement encore plus perfectionnées, à même de « résister » aux assauts des ordinateurs quantiques, et donc d’assurer la protection des données les plus sensibles.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de