Vue d’artiste de V Hya — © ALMA (ESO / NAOJ / NRAO) / S. Dagnello (NRAO / AUI / NSF)

Au beau milieu de son agonie, une étoile lointaine a émis une série d’anneaux et de panaches de matériaux dans un schéma jamais vu auparavant pour un astre mourant, selon les astronomes.

Des caractéristiques très inhabituelles

V Hya est située à environ 1 300 années-lumière de la Terre, dans la constellation de l’Hydre. En tant que géante rouge riche en carbone, elle est actuellement dans les derniers stades de sa vie, se débarrassant de ses couches externes avant une explosion finale qui la verra se transformer en une naine blanche enveloppée par une nébuleuse. Mais l’astre semble emprunter une voie définitivement inhabituelle pour y parvenir.

Dans le cadre de travaux publiés dans The Astrophysical Journal, les astronomes ont scruté l’astre à l’aide du radiotélescope ALMA et se sont aperçus que V Hya ne libérait par sa matière de façon uniforme, comme on pourrait s’y attendre, mais sous la forme d’une série d’anneaux de fumée.

L’équipe en a repéré six en tout, qui semblaient avoir été produits au cours des quelque 2 100 dernières années, représentant une période très courte à l’échelle cosmique. Ces anneaux formaient un disque déformé autour de l’étoile, que l’équipe a surnommé DUDE (pour Disk Undergoing Dynamical Expansion ou « Disque en expansion dynamique » en français).

Les six anneaux de V Hya — © ALMA (ESO / NAOJ / NRAO) / S. Dagnello (NRAO / AUI / NSF)

Peut-être plus étrange encore, les astronomes ont également repéré d’énormes nuages en forme de sablier s’étendant au-dessus et en dessous de l’astre à la vitesse vertigineuse de 864 000 km/h.

Un compagnon invisible

L’équipe attribue actuellement ces comportements étranges à un astre compagnon invisible, comme une étoile à neutrons ou une naine blanche. Celui-ci orbiterait autour de V Hya tous les 8,5 ans, traversant périodiquement l’atmosphère extérieure de l’étoile, aspirant de la matière et la rejetant dans le cosmos.

L’ensemble de ces caractéristiques font de V Hya un objet absolument unique, qui pourrait largement approfondir nos connaissances au sujet de l’évolution des étoiles.

« Le stade final de l’évolution stellaire, lorsque les astres passent de l’état de géantes rouges à celui de naines blanches, est un processus complexe qui n’est pas bien compris », rappelle Mark Morris, co-auteur de l’étude. « La découverte que ce processus puisse impliquer l’éjection d’anneaux de gaz, en même temps que la production de jets de matière intermittents et à grande vitesse, apporte un nouvel élément fascinant à notre exploration de leur agonie. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments