wavebreakmedia / Shutterstock.com

Les smartphones et les enfants, une grande histoire d’amour… qui fait débat. En effet, en septembre 2018, une loi interdisant le téléphone portable à l’école est entrée en vigueur. Pourtant, celle-ci est loin d’être appliquée dans tous les collèges de France. A l’approche de la rentrée scolaire, la question demeure donc : faut-il bannir définitivement les téléphones des écoles ?

Une loi déjà en vigueur

En juillet 2018, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, a en effet porté à l’Assemblée nationale une loi interdisant les téléphones portables dans les écoles et collèges. Selon le ministère de l’Éducation nationale, « cette mesure vise à sensibiliser les élèves à l’utilisation raisonnée des outils numériques et à leur faire pleinement bénéficier de la richesse de la vie collective ».

Entrée en vigueur en septembre 2018, celle-ci n’est pourtant pas appliquée dans tous les établissements scolaires de France. La consigne était pourtant d’intégrer cette interdiction au règlement intérieur des établissements, même si ces derniers sont libres d’appliquer leurs « modalités pratiques pour assurer le respect de la loi ».

Le code de l’éducation interdisait déjà le portable pendant les cours comme le rappellent nos confrères du Huffington Post. Dans l’article L. 511-5, il est stipulé que “dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d’un téléphone mobile est interdite”.

Des enfants et des smartphones

Selon l’étude “baromètre numérique”, réalisée par l’Arcep, 83 % des 12-17 ans ont un smartphone.

Cette utilisation importante voire addictive du téléphone inquiète parents comme spécialistes. Au-delà du besoin d’être sans cesse connecté ou devant un écran, les parents s’inquiètent également des risques pour la santé.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a ainsi publié cette étude sur l’impact des radiofréquences (émises par nos smartphones). Elle conclut sur « un effet possible des radiofréquences sur les fonctions cognitives de l’enfant ».

Aujourd’hui, nous nous tournons vers vous, pour avoir votre avis sur cette question qui fait encore débat. Donnez-nous votre opinion dans le sondage ci-dessous.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de