Dyson
— © Kevin Gill / Wikimedia Commons

Les émissions de gaz à effet de serre provoquent un réchauffement de l’atmosphère, un changement climatique qui ne cesse de s’aggraver. La planète pourrait bientôt franchir un point de basculement. L’essaim de Dyson, une hypothétique mégastructure encerclant une étoile, pourrait cependant nous guider dans la bonne direction et sauver l’humanité.

L’origine du concept d’essaim de Dyson

Il est envisageable qu’au fur et à mesure que l’humanité se développe, elle maîtrise totalement les ressources de la planète. A un moment donné, les ressources finiront probablement par s’épuiser. Les scientifiques reconnaissent depuis longtemps l’immensité de l’énergie solaire, mais les panneaux solaires ne permettent d’exploiter qu’un faible pourcentage de son potentiel.

Le célèbre physicien Freeman J. Dyson a proposé la sphère de Dyson dans son ouvrage de 1960 intitulé Search for Artificial Stellar Sources of Infrared Radiation (Recherche de sources stellaires artificielles de rayonnement infrarouge). Dans son observation, Dyson a noté que l’augmentation exponentielle des besoins énergétiques d’une civilisation extraterrestre avancée l’obligerait à occuper « une biosphère artificielle qui entoure complètement son étoile mère »

L’idée de base d’une telle structure est que, si elle est construite autour d’une étoile (comme le Soleil), elle serait capable d’absorber une part importante de l’énergie de rayonnement de l’étoile (la Terre ne bloque qu’une petite partie de la production du Soleil), qui est ensuite convertie et émise sous forme de rayonnement de basse fréquence (fonctionnel), tel que l’infrarouge. 

Cette sphère de Dyson est une coquille sphérique de panneaux solaires disposés en une structure continue, capable de collecter une grande quantité d’énergie solaire. Le concept a été proposé à l’origine comme une solution pour la survie à long terme de l’humanité, en réponse à la question de savoir comment les humains pourraient survivre dans un Univers de plus en plus hostile. Elle recueillerait suffisamment d’énergie pour assurer la survie d’une civilisation avancée pendant des milliards d’années.

L’hypothétique projet de l’essaim de Dyson

L’essaim de Dyson est une alternative à la sphère de Dyson. Un essaim de Dyson, par opposition à une sphère de Dyson ressemblant à une coquille, serait composé de collecteurs d’énergie solaire et de satellites qui orbiteraient comme un filet autour d’une étoile. On ne sait pas qui est à l’origine de ce concept, mais il a gagné en popularité bien plus rapidement que la sphère de Dyson originale.

Cette méthode de conception utilise un grand nombre de satellites autonomes (ou de panneaux solaires de pointe) en orbite autour du Soleil en formation serrée. Fondamentalement, l’objectif est de transférer de l’énergie entre ces composants de l’essaim et notre globe à l’aide de diverses techniques de transmission d’énergie sans fil, telles que la transmission par micro-ondes ou par laser. Au lieu d’un grand composant encerclant le Soleil, l’essaim serait constitué de nombreux petits panneaux solaires. 

Cela serait plus simple à construire, car chaque composant serait fabriqué plus facilement, et nous n’aurions pas à nous préoccuper de la manière de les connecter. Chaque composant fonctionnerait de manière indépendante, sans l’aide d’autres composants. L’essaim de Dyson pourrait être construit progressivement, car les composants fonctionneraient indépendamment les uns des autres. 

Par exemple, si nous plaçons les 50 premières unités en orbite autour du Soleil, elles commenceront rapidement à accumuler suffisamment d’énergie pour nous permettre de construire les autres unités. De cette façon, nous pourrions construire assez efficacement et achever un essaim de Dyson en quelques décennies.

Dyson
— © Віщун / Wikimedia Commons

Un essaim de Dyson : avantages et risques

L’un des principaux avantages de l’essaim de Dyson est qu’il capterait l’énergie d’une étoile, qui est pratiquement illimitée. Cela signifie que l’humanité n’aurait plus à s’inquiéter des pénuries d’énergie ou de l’épuisement des ressources énergétiques, ce qui pourrait résoudre certains des plus grands problèmes auxquels l’humanité est confrontée.

De plus, l’énergie captée par l’essaim de Dyson serait propre et renouvelable car elle proviendrait directement de la lumière de l’étoile. Cela signifie que l’essaim de Dyson pourrait fournir une solution durable pour répondre aux besoins énergétiques futurs de l’humanité sans contribuer aux problèmes environnementaux tels que le changement climatique. L’essaim de Dyson pourrait également permettre de se passer des combustibles fossiles.

Cependant, la construction d’un essaim de Dyson est une initiative extrêmement ambitieuse, qui nécessite d’importantes avancées technologiques en matière d’ingénierie et d’exploration de l’espace. La mise en œuvre de cette idée pourrait prendre des décennies, voire des siècles, et nécessiterait des ressources financières et matérielles considérables.

Parmi les préoccupations, il y a la possibilité de perturber les écosystèmes stellaires et de provoquer des effets involontaires sur des phénomènes stellaires. En outre, elle pourrait avoir un effet sur les systèmes planétaires de la région en absorbant la majeure partie de l’énergie d’une étoile, ce qui perturberait les équilibres délicats des corps célestes. 

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments