— Natalia Belay / Shutterstock.com

L’espadon chinois est officiellement la première espèce éteinte de 2020. Ce poisson vivait depuis près de 200 millions d’années dans le fleuve Yangzi Jiang, qui est aussi le fleuve le plus long d’Asie.

Un des plus grands poissons d’eau douce officiellement éteint

Dans un nouvel article de Science Direct, une équipe de biologistes chinois dirigée par Hui Zhang, de l’Académie chinois des sciences de la pêche à Wuhan, confirme sa disparition. Si les biologistes estiment que l’espadon de Chine a complètement disparu entre les années 2005 et 2010, sa disparition vient seulement d’être officialisée. Depuis, locaux et scientifiques n’ont aperçu aucun spécimen.

D’après les biologistes, la disparition de l’espadon chinois (Psephurus gladius) daterait des années 2005-2010. Pour pouvoir officialiser cette disparition, les scientifiques ont entamé des recherches sur le terrain en 2017. Pêches avec filet pour recenser la population du fleuve, inspection des marchés locaux, etc. Ils ont recensé 332 espèces de poissons, mais nulle trace de l’espadon chinois…

L’espadon chinois faisait donc partie des plus grands poissons d’eau douce du monde, pouvant atteindre près de 7 mètres de long – le plus grand poisson d’eau douce de France est le silure avec un maximum de 2.75 mètres. L’espadon de Chine était donc un poisson très impressionnant de par sa taille, mais aussi son long nez plat qui lui valait le surnom de poisson-éléphant, ou xiang yu en mandarin.

© Muséum d’histoire naturelle – Wikipédia

Une disparition due à « la surpêche », à « la fragmentation de l’habitat » et au manque de reproduction

« L’espadon chinois était autrefois commun dans le fleuve Yangzi Jiang, avec environ 25 tonnes récoltées par an au cours des années 1970. Cependant, les populations ont considérablement diminué depuis la fin des années 1970 en raison de la surpêche et de la fragmentation de l’habitat. »

Entre 1981 et 2003, il n’existait plus que 210 représentants de l’espèce. D’après les biologistes, l’espadon chinois aurait disparu pour diverses raisons. La surpêche en serait la première puisque les oeufs et la chair de l’espadon chinois étaient particulièrement appréciés.

La seconde fut certainement « la fragmentation de l’habitat » de l’espadon de Chine par la construction du barrage de Gezhouba. Il faut savoir que l’espadon chinois était un migrateur : les adultes remontaient le fleuve pour se reproduire, et les plus jeunes le descendaient pour se nourrir. Seulement, cela ne fut plus possible. Il a donc été déclaré fonctionnellement éteint en 1993.

« Il est probable que le manque de reproduction était parmi les principales causes d’extinction. »

De ce fait, l’espadon chinois est officiellement considéré comme éteint, et ce, « selon les critères de la Liste rouge de l’UICN« . De plus, les biologistes qui ont mené les recherches suggèrent l’urgence de l’optimisation des efforts de conservation de la faune du fleuve Yangzi Jiang. L’espadon chinois est donc la première espèce officiellement éteinte de cette année 2020.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de