La plus vieille épave intacte au monde vient d’être découverte

Des archéologues ont découvert ce qu’ils considèrent comme le plus ancien naufrage intact trouvé dans le monde, en plein coeur de la mer Noire, où il est parfaitement conservé depuis 2400 ans. Ce navire datant de la Grèce antique suscite l’enthousiasme de nombreux chercheurs.

Un navire marchand antique

Long de 23 mètres, ce navire découvert dans les profondeurs de la mer Noire par une équipe de chercheurs anglo-bulgares, est considéré comme le naufrage antique le plus intact du monde. Cette particularité a de quoi stimuler les chercheurs, ces derniers ayant constatés que le bateau ressemblait de très près aux représentations que l’on trouve sur les vases à vin grecs antiques. La correspondance est frappante. C’est ce type de navire qui est décrit et illustré par exemple dans la légende homérique avec Ulysse et les sirènes, le héros s’attachant au mât pour résister à leurs chants séduisants. (voir illustration ci-dessous)

Le gouvernail, les rames et même le contenu de sa cale, tout est resté intacte malgré le poids des années. La scientifique Helen Farr, présente dans l’équipe de recherche, déclare que « c’est comme un autre monde ».

« Quand le ROV (véhicule télécommandé utilisé pour l’expédition) descend dans la colonne d’eau, vous apercevez le navire apparaitre à la lumière et il est si bien conservé que vous avez l’impression de revenir dans le temps »

Si le navire daté de 400 ans avant Jésus-Christ est si bien conservé malgré les années, c’est tout d’abord grâce à l’eau : elle est en effet sans oxygène (on parle d’anoxie de l’eau), le bateau n’est ainsi pas endommagé par ce phénomène naturel de corrosion. Dans le même temps, l’épave du bateau est située à plus de 2 000 mètres sous la surface, ce qui le préserve des plongeurs modernes et autres pilleurs de trésor. La sécurité de sa conservation est ainsi garantie.

crédit : flickr.com/pixelsniper

Des éléments restants à découvrir

A cette époque, ce type de navire marchand était largement répandu entre les colonies méditerranéennes grecques situées sur le pourtour de la mer Méditerranée et de la mer Noire. Le lieu de la découverte est à plus de 80 kilomètres de la ville bulgare de Bourgas.

Afin d’explorer le bateau, l’équipe de recherche s’est servie de deux robots sous-marins pour dresser une image en 3D du navire afin d’y voir plus clair, mais ils ont aussi permis de récolter un échantillon au carbone pour dater plus précisément l’âge de la découverte.

Pour le moment, le contenu de la cargaison n’a pas été identifié par l’équipe de recherche, il faut pour cela enquêter d’avantage et plus profondément sur le site, mais tout cela a un coût et nécessite un financement supplémentaire. Dans ce type de navire marchand, il est cependant fréquent de trouver des amphores servant à transporter le vin, son analyse permettant ensuite de déterminer sa provenance.

L’équipe de chercheurs s’intéressant à cette épave pense qu’une étude approfondie permettrait d’en savoir plus sur les technologies de navigation de l’époque, les itinéraires maritimes sur la mer Noire, et les échanges commerciaux à travers leurs contenus.

Cette expédition nommée Black Sea MAP (Maritime Archaelogy Project) a pour but de sonder les fonds marins sur plus de 2 000 km2 à l’aide de sonars et véhicules télécommandés. Depuis trois ans, cette expédition scientifique a permis de découvrir plus de 67 épaves d’anciens bateaux, dont des navires datant de l’époque romaine antique ou encore une épave cosaque du XVIIe siècle. Nous pouvons donc nous attendre à d’autres découvertes…


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux