épave recherches
Image d’illustration ― Kichigin / Shutterstock.com

Il y a plus d’un siècle, plus précisément en 1900, des plongeurs ont effectué des recherches qui ont abouti à la découverte de la statue d’Hercule. Les conclusions tirées par les scientifiques ne concernaient pas uniquement Hercule, mais elles portaient aussi sur d’autres domaines. Pour le cas de notre demi-dieu, ils n’ont trouvé que le corps et il manquait la tête. Récemment, des plongeurs ont repris la recherche en espérant trouver davantage d’artefacts. Et leur recherche s’est avérée fructueuse puisqu’ils ont trouvé une tête qui semble probablement appartenir à Hercule. Du moins, c’est ce qu’affirme l’archéologue Lorenz Baumer, de l’université de Genève, qui a mené les fouilles.

L’épave d’Anticythère continue de dévoiler ses trésors

La découverte a été faite dans l’épave d’Anticythère au large de la Grèce. Il y a plus d’un siècle, des plongeurs explorateurs ont effectué une découverte de la statue en marbre d’Hercule dépouillée de sa tête. Cette statue se trouve actuellement au Musée archéologique national d’Athènes. Fort heureusement, de nouveaux chercheurs ont repris les recherches et ils sont parvenus à trouver une tête.

Cette dernière appartiendrait à Hercule. D’après les chercheurs, c’est une pièce très spéciale. Barbue avec des cheveux courts et un visage particulier, la tête mesurerait deux fois plus que la taille normale. De plus, les experts estiment que cette pièce daterait d’environ 60 avant notre ère. Les chercheurs ont également mis au jour plusieurs statues de bronze et de marbre ainsi que des restes humains. A noter que ce n’est qu’en 1900 que les chercheurs ont commencé à réaliser des enquêtes sur le site. En 2012, un projet intitulé « Retour à Anticythère » a redémarré les expéditions tandis que la dernière enquête datait de 1970 sous la supervision de Jacques-Yves Cousteau, rapporte Smithsonian Magazine.

Comment s’est déroulée la recherche ?

D’après la déclaration de Baumer au Guardian, « le site était si profond que les chercheurs n’ont pu rester que pendant une demi-heure ». Après ces découvertes, les pièces ont complété de plus en plus le puzzle concernant les mystères sur le navire, ses équipages, sa cargaison et même son origine. Pour information, la découverte de l’épave était fortuite. Quand les groupes de plongeurs grecs se sont dirigés vers la Tunisie, il y avait une tempête passagère qui les ont fait s’arrêter en chemin, près d’Anticythère, non loin de la Crète.

C’est là qu’ils entreprirent de plonger en attendant que la tempête se calme et ils firent cette découverte exceptionnelle à plusieurs dizaines de mètres sous la surface. D’ailleurs, ils ont cru voir des cadavres pendant leur plongée alors qu’il s’agissait juste de sculptures en bronze et en marbre.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments