Recyclage des masques

L’épidémie de coronavirus nous a amenés à utiliser de très nombreux masques depuis le mois de mars. Loin d’être écologiques, les masques à usage unique se retrouvent régulièrement dans la nature… C’est pourquoi une entreprise française a développé un moyen pour transformer les masques au lieu de les jeter.

Une nouvelle vie pour les masques

Au lieu de jeter les masques devenus inefficaces et nocifs, l’entreprise française Plaxtil située à Châtellerault (Vienne) propose de les transformer en plastique. Les masques chirurgicaux à usage unique deviennent ainsi des visières ou tous types d’objets grâce au moulage. Ce procédé, mis en place depuis mi-juin, a pour but de limiter la pollution causée par ces protections. Olivier Civil, co-directeur de la start-up, confirme cette volonté à l’AFP : « On a vu arriver les masques et surtout la pollution liée à ces masques, il y en avait partout, dans les rues, dans la nature. »

En effet, les masques jetables sont composés de microfibres de polypropylène. Il s’agit d’une matière plastique qui n’est pas biodégradable. L’entreprise déjà spécialisée dans le recyclage se revendique « circulaire, écologique et solidaire » et a perfectionné son système pour donner une deuxième vie aux masques devenus inefficaces.

Le fonctionnement de l’entreprise

Une fois les masques utilisés, la société Audacie (partenaire de Plaxtil) les récolte et les place en « quarantaine » pendant 4 jours. En réalité, « seuls deux jours suffisent normalement, mais nous restons prudents », dévoile Olivier Civil. Par la suite, l’entreprise broie les protections, puis les passe 30 secondes dans un « tunnel ultraviolet ». Le but est « d’assurer une décontamination complète et fiable », indique le Huffington Post.

Enfin, « on mixe cette matière avec une résine qui lui permettra de devenir une matière dure ». C’est tout ce que nous avons le droit de savoir sur ce procédé « secret et protégé ». Les masques peuvent être recyclés en de nombreux objets, même si les dirigeants privilégient les produits utiles pour faire face au coronavirus.

Le succès est au rendez-vous

M. Civil est fier de cette initiative qui a d’ores et déjà permis de recycler « plus de 50 000 masques » et de fabriquer entre 2000 et 3000 nouveaux objets ! Ces derniers sont remis à la mairie afin d’être distribués gratuitement aux salariés de la collectivité et aux associations.

Le succès est au rendez-vous : « On est en train de se demander comment généraliser notre initiative. Nous avons des demandes de la France entière. Le ministère de l’Économie et des Finances nous a contactés pour voir si nous étions prêts à nous associer pour faire une filière de recyclage de masques. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de