— ddisq / Shutterstock.com

L’empathie est largement considérée comme une qualité chez les « bonnes personnes ». Mais l’être humain étant ce qu’il est, même l’empathie peut être utilisée à mauvais escient par certains individus. Il s’agit là du côté sombre de l’empathie : une alliance entre la sensibilité et des traits de personnalité plus sombres et plus dangereux.

Un aspect de la personnalité qui n’a été découvert que récemment

Pour comprendre ce qu’est un empathe sombre, il faut d’abord savoir ce qu’est un empathe. Le terme empathe vient de l’empathie, la capacité d’une personne à comprendre les expériences et les sentiments des autres en dehors de sa propre perspective. Autrement dit, l’empathie est ce qui permet à quelqu’un de comprendre la douleur d’une personne, même si on n’a jamais vécu une expérience similaire. C’est ce que les professionnels désignent comment étant de l’empathie cognitive. Chez certaines personnes, l’empathie est encore plus poussée, et leur permet de partager l’expérience émotionnelle et la détresse de l’autre.

Dans ce cas-là, on parle d’empathie émotionnelle. Enfin, il y a la combinaison des deux, et c’est ce qu’on désigne comme étant de l’empathie compassionnelle, ou dans un terme plus courant : de la sollicitude. Mais qu’il s’agisse de l’une ou de l’autre, l’empathie peut ne pas exister chez une personne, et c’est généralement un paramètre qui définit la personnalité d’un psychopathe. Mais tous les psychopathes ne sont pas dénués d’empathie. Et c’est cette capacité des psychopathes à ressentir de l’empathie, et à utiliser cette capacité à mauvais escient et sans bienveillance, qui définit ce qu’on appelle un « dark empath » ou empathe sombre.

Tout juste inventé en 2020 dans une étude publiée dans la revue Personality and Individual Differences, le terme « empathe sombre » désigne ainsi un individu ayant des traits de personnalité sombres – comme la psychopathie, le machiavélisme ou le narcissisme –, mais ayant tout de même la capacité d’empathie. Chez ce genre d’individu, l’empathie n’est pas une capacité bienveillante qui est utilisée pour comprendre et aider les autres, mais un atout à utiliser pour manipuler et tromper autrui.

© Melissa Hogan / Wikimedia Commons

Une personnalité qui combine la triade noire et l’empathie

Selon les chercheurs de l’université de Nottingham Trent, la forme d’empathie qu’on observe chez les empathes sombres est l’empathie cognitive. Autrement dit, ils sont capables de connaître les émotions de quelqu’un. Il faut noter que chez les empathes normaux, c’est l’empathie émotionnelle qui a tendance à dominer. Selon les experts, l’empathie sombre peut ainsi être considérée comme étant l’un des traits de personnalité les plus dangereux qui existent dans la société humaine, dans la mesure où ce sont des personnes fondamentalement malveillantes, mais avec des traits apparemment très positifs, a rapporté The Conversation.

Pour aboutir à ces différentes conclusions, les chercheurs ont mené l’enquête sur près de 1 000 personnes à qui il a été demandé de remplir des questionnaires mesurant les traits de la triade noire (psychopathie, machiavélisme et narcissisme) et l’empathie. Les chercheurs ont trouvé des modèles dans les réponses qui séparaient les participants en quatre groupes. Le premier étant les individus avec de faibles scores d’empathie et des scores élevés pour la triade noire. Ils représentaient environ 13 % de l’échantillon. Ensuite, il y avait les personnes ayant des niveaux moyens pour tous les traits. Ils représentaient 34 % des participants.

Il y avait ceux qui avaient des scores faibles pour les traits de la triade sombre et un score très élevé pour l’empathie. Ils représentaient 33 % des participants, et ce sont les empathes. Et à la grande surprise des chercheurs, environ 20 % des participants ont obtenu des scores élevés pour tous les traits, et ils les ont désignés comme étant les empathes sombres. Les chercheurs ont également constaté que s’ils étaient effectivement plus agressifs que les personnes normales et les empathes, ils l’étaient moins que ceux du groupe de la triade noire. Ils étaient notamment plus enclins à la manipulation, à l’induction de la culpabilité et à l’humour malveillant.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Charles M.
Charles M.
17 jours

Oh zut alors… j’en suis un !
Moi qui me pensais extraordinaire et singulier, me voilà enfin campé dans une case, mais une case qui me convient plutôt bien.