Elle travaillait toujours, même en étant enceinte

Toujours en contradiction avec ce que la société souhaitait des femmes, Émilie du Châtelet a suivi ses propres intérêts durant toute sa vie. Malheureusement, elle su très vite que sa grossesse à 41 ans risquait de lui être fatale. Une vraie course contre la montre s’engage alors pour elle. Elle travaillait dix-huit heures par jour pendant sa grossesse, sa traduction des Principia Mathematica de Newton, en collaboration avec Voltaire. Voltaire qui obtiendra d’ailleurs le plein crédit, Émilie du Châtelet étant remerciée dans l’introduction. Cette traduction est restée des années durant la seule en français de cette oeuvre de Newton.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments