© OnInnovation / Flickr

Aux États-Unis, nombreux sont ceux qui sont contre le confinement afin d’éviter la propagation du coronavirus. Parmi ceux qui protestent contre cette précaution barrière contre la pandémie, nous pouvons citer certaines personnalités, comme le PDG de Tesla, Elon Musk. Ce dernier a même qualifié les mesures de confinement de « fascistes ».

Une critique de plus de la part d’Elon Musk sur le confinement

Elon Musk a profité de l’annonce des résultats du premier trimestre de Tesla Inc. pour s’exprimer avec colère sur les efforts pour prolonger le confinement afin de freiner la propagation du Covid-19. À cette occasion, il n’a donc pas hésité à qualifier le confinement de mesure « fasciste ». Plus précisément, il avait déclaré : « Est-il juste de porter atteinte aux droits des gens ? Je pense que les gens vont être très en colère à ce sujet. C’est fasciste. Ce n’est pas démocratique. Ce n’est pas la liberté. Rendez aux gens leur p****n de liberté. »

Cette déclaration fait ainsi écho à la frustration qu’il avait déjà exprimée sur Twitter. Rappelons qu’il avait tweeté : « Libérez les États-Unis maintenant. » Dans un autre tweet, il a également clamé : « Rendez aux gens leur liberté. » Ce tweet était accompagné d’un lien redirigeant vers un article de presse applaudissant la fin du confinement au Texas. Ainsi, Elon Musk n’a pas hésité à critiquer les mesures de sécurité mises en place aux États-Unis, sonnant l’alarme sur l’impact économique de ces mesures. Il a également fait savoir qu’il mettait en doute les affirmations scientifiques sur l’ampleur réelle de la pandémie aux États-Unis.

En effet, Elon Musk a affirmé que le nombre de cas de coronavirus aux États-Unis devrait diminuer de manière conséquente dans les mois à venir. Il avait également déclaré que les scientifiques gonflaient sciemment le nombre de malades pour des raisons financières. Par ailleurs, tout comme le président Donald Trump, Elon Musk considère que le Covid-19 est similaire à un simple rhume, et il n’a pas hésité à déclarer sur Twitter : « La panique du coronavirus est stupide. »

Une farouche opposition malgré la gravité de la situation

À rappeler qu’actuellement, les États-Unis sont le pays le plus affecté par le coronavirus avec plus d’un million de personnes infectées et près de 69 000 morts. L’opinion de Musk est en contradiction directe avec les souhaits du gouverneur de Californie, Gavin Newsom, ainsi que des organismes de sécurité tels que l’Organisation mondiale de la santé et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis. Il est à noter que l’usine principale de Tesla est située à Fremont, en Californie.

Elon Musk s’était initialement opposé aux ordonnances de l’État, indiquant le constructeur automobile comme entreprise non essentielle. Après l’annonce du confinement, l’usine de Tesla à Fremont est restée ouverte pendant cinq jours. Elon Musk a par la suite cédé et a fermé l’installation. Ainsi, Elon Musk a également annoncé durant l’annonce des résultats qu’il ne savait pas quand Tesla pourrait reprendre la production. Quoi qu’il en soit, il a enfreint les règles du confinement, dans la mesure où il a demandé à certains employés de l’usine de Fremont de retourner au travail. Dans le Nevada, la Gigafactory de la société reste également ouverte, malgré l’ordonnance de fermeture de toutes les entreprises non essentielles.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Le confinement,une mesure fasciste? Non car il profite au plus grand nombre comme le capitalisme. Etre anti-mondialiste,c’est être partisan de la barrière pays pauvres et pays riches. Ne produisant plus, les pays riches ne peuvent survivent qu’en investissant dans les pays en voie de développement.Ou en allant y vivre. L’homme… Lire la suite »