L’année dernière, One Voice portait plainte contre un élevage de visons situé en Eure-et-Loir. Un an plus tard, rien n’a changé. Les animaux vivent toujours dans des conditions déplorables dans des cages. Certains sont même blessés et d’autres souffrent de stress intense.
Douze pays de l’Union européenne ont déjà interdit les élevages d’animaux à fourrure. Qu’attend la France ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de