– Musée du Louvre / Wikimedia Commons

En Égypte antique, les femmes avaient une méthode bien originale pour savoir si elles étaient tombées enceintes…

Il y a plus de 3000 ans, les femmes égyptiennes urinaient sur des graines d’orge ou de blé  pour savoir si elles étaient enceintes. En effet, si les graines germaient, cela signifiait que la femme était enceinte. Cette méthode fait partie des premiers tests de grossesse connus. On peut ainsi penser à de la pseudo-science mais des études modernes ont prouvé le bienfondé de cette méthode qui identifie correctement 70 % des grossesses. 

Pour des raisons inconnues, l’analyse de l’urine a été historiquement toujours au coeur des méthodes de détection d’une grossesse. En 1927, un test assez original mais efficace a été développé par des scientifiques allemands, Aschheim et Zondek. Ils ont ainsi découvert que l’injection de l’urine d’une femme enceinte chez des souris femelles sexuellement immatures leur faisait pousser des ovaires qui produisaient des oeufs.

Mais une question persiste, en quoi l’urine des femmes enceintes est-elle si différente ? En fait, cette urine possède un mélange unique d’hormones. Une femme devient enceinte quand un ovule libéré de l’ovaire a été fécondé par le sperme. L’oeuf fécondé commence son développement dans un embryon et va alors libérer une hormone nommée hCG (chorionique gonadotrope humaine). Cette hormone va s’accumuler dans le corps d’une femme au début de la grossesse et, comme toutes les hormones, va envoyer un signal. Le rôle de l’hormone hCG est ainsi de notifier l’utérus d’arrêter le cycle menstruel régulier de la femme pour se préparer à la grossesse. Les hormones sont ainsi sécrétées dans l’urine après qu’elles ont fini d’envoyer leurs signaux. Cette méthode était assez onéreuse avec cinq souris pour une femme, et une semaine d’attente pour obtenir le résultat.

Depuis les années 1970, les innovations techniques ont permis de se passer d’essais sur les animaux. On trouve des tests de grossesse rapides, pratiques et fiables directement en pharmacie et qui utilisent toujours la détection de l’hormone hCG. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de