Mars dunes
— © NASA/JPL-Caltech/University of Arizona

Lorsque nous pensons à l’hiver sur Terre, nous imaginons généralement de magnifiques arbres couverts de neige et des glaçons accrochés aux maisons. L’hiver, en revanche, décore la surface martienne d’une manière inattendue, comme l’a révélé la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA.

Les pôles de Mars peuvent connaître des températures nocturnes aussi basses que -123 degrés Celsius en hiver. Cela crée d’excellentes circonstances pour la production de précipitations et de givre. Cependant, contrairement à la Terre, la neige martienne se présente sous deux formes : la glace d’eau et le dioxyde de carbone gelé, parfois appelé glace sèche.

La neige à base d’eau se sublime ou se transforme directement de l’état solide à l’état gazeux lorsqu’elle tombe sur Mars. En raison de la faible atmosphère, elle ne peut pas se déposer à la surface. La neige sèche, en revanche, est capable d’atteindre la surface.

Selon un communiqué de presse de la NASA, « il tombe suffisamment de glace sèche pour que l’on puisse marcher dessus en raquettes ». C’est ce qu’a affirmé Sylvain Piqueux, un scientifique spécialiste de Mars au Jet Propulsion Laboratory de la NASA. Nulle part sur Mars, cependant, il n’y a pas plus que quelques pieds de neige. « Si l’on voulait skier, il faudrait se rendre dans un cratère ou à flanc de falaise, où la neige pourrait s’accumuler sur une pente inclinée », poursuit Sylvain Piqueux.

Comme le montrent les photographies de la NASA, le givre martien est charmant, mais il pourrait aussi avoir des applications pratiques pour les futurs astronautes humains sur la planète rouge. En plus d’hydrater les visiteurs extraterrestres, le gel d’eau pourrait être utilisé dans l’agriculture ou comme carburant pour les vaisseaux spatiaux.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments