— GUDKOV ANDREY / Shutterstock.com

Le dragon de Komodo est un impressionnant prédateur. Étant l’un des plus grands lézards du monde, il a toujours été considéré comme un dinosaure des temps modernes. Cependant, il ne porte pas trace de cet héritage. Cela est plutôt visible chez les crocodiles et les alligators. Dans les villes, on retrouve certains lézards qui passent leur temps au-dessus des lampes chauffantes, mais ils ne sont pas tous égaux. Le dragon de Komodo reste une créature redoutable munie de dents toxiques ressemblant à celles des requins. Mais il s’avère que ces animaux sont en voie de disparition.

Un lézard qui a l’apparence d’un dragon

Varanus komodoensis, communément connu sous le nom de dragon de Komodo, est une espèce des varan. C’est un animal endémique d’Indonésie qui doit son nom à l’île de Komodo, un de leurs principaux habitats. Il est considéré comme le plus grand lézard du monde car les dragons de Komodo peuvent atteindre 3 mètres de longueur avec un poids de 70 kg. La taille de leur queue est plus ou moins égale à celle de leur corps. Ils sont couverts d’écailles très résistantes.

Ces lézards se nourrissent un peu de tout, d’invertébrés, de mammifères ou même d’oiseaux. Ils sont totalement maîtres de leur écosystème. Leurs dents tranchantes peuvent broyer des os et déchirer des chairs. Leurs mâchoires inférieures sécrètent une glande dotée d’une toxine anticoagulante. Cela peut provoquer une perte de sang massive. Les dragons de Komodo ne sont pas des créatures très actives. Ils comptent sur le camouflage pour attraper leurs proies.

— Sergey Uryadnikov / Shutterstock.com

Le dragon de Komodo est en voie d’extinction

Ces animaux n’ont jamais vraiment été nombreux. Chassés pour le plaisir, ils servaient auparavant de trophées. Au fil du temps, l’espèce a considérablement diminué. La majorité de leurs habitats sont actuellement détruits et le plus inquiétant reste le changement climatique. Les dragons de Komodo sont confrontés à un climat qui ne leur est pas du tout favorable.

Cependant, un phénomène reste assez surprenant. Les femelles ont la possibilité de se reproduire d’une manière asexuée. Même en l’absence du mâle, l’espèce devrait être actuellement abondante. Mais cela se produit rarement. En fait, en quittant leur lieu de naissance, les dragons de Komodo mènent des guerres de territoire.

Le monde est peuplé d’une incroyable faune et flore. Mais la disparition de ces espèces endémiques est souvent due aux actions de l’Homme. Les dragons de Komodo sont des reptiles voués à disparaître si aucun changement ne s’impose. À l’heure actuelle, cette espèce est protégée par la loi indonésienne. Les autorités ont même fermé temporairement le site touristique pour qu’ils puissent se reproduire.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments