LE CHAT À NEUF QUEUES

Communément surnommé le chat à neuf queues à cause de ses neuf lanières en cuir, cet instrument ressemble à un fouet. Sur chaque extrémité réside un nœud marin ou une griffe en métal. À usage unique, cet outil provoque des douleurs atroces ainsi que des infections cutanées. Paru dans les colonnes de l’Illustration de septembre 1910, ce dossier résume bien son utilisation dans les prisons anglaises.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de