Fermé depuis de longs mois à cause de la crise sanitaire mondiale, le parc Disneyland d’Anaheim en Californie a enfin rouvert ses portes. Seulement, les visiteurs qui se rendent sur place ne viennent pas pour profiter des attractions du parc, mais pour recevoir une injection contre le Covid-19. Le lieu est désormais un centre de vaccination.

Le parc Disneyland, situé en Californie, se transforme en centre de vaccination géant ! C’est le tout premier centre de vaccination de ce type dans le comté d’Orange. « Le complexe Disneyland, le plus grand employeur d’Orange County, s’est mobilisé afin d’accueillir le premier centre de vaccination du comté, entreprenant un travail monumental dans notre processus de distribution de vaccins », a déclaré Andrew Do, le représentant du comté.

Avant même son ouverture, les autorités locales ont relevé plus de 10 000 inscriptions de soignants et de personnes âgées de plus de 65 ans. À l’ouverture du parc, de nombreux habitants sont venus au petit matin, mais ont été renvoyés chez eux, car ils n’avaient pas procédé à l’inscription préalable. « Je sais que les gens sont impatients de se faire vacciner, ce qui me rend heureuse. Mais en même temps, nous ne pouvons pas leur faire faire la queue s’ils ne correspondent pas aux premiers critères pour se faire vacciner et s’ils n’ont pas rendez-vous », a déclaré Molly Nichelson, la porte-parole du comté.

Plus de 3 000 personnes auraient été vaccinées dans le nouveau centre mercredi dernier. Les autorités locales projettent deux fois et demie plus de personnes la semaine prochaine, en espérant que les doses de vaccin disponibles soient suffisantes pour atteindre cet objectif.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Hannibal Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Hannibal
Invité
Hannibal

Faut vraiment être un mickey pour aller se faire injecter un produit testé pendant 3 mois et dont l’étude clinique ne se terminera officiellement que dans 2 ans (ce qui est déjà trop court) au bénéfice-risque douteux dans un parc d’attraction. Enfin, il y a quelques années, il me semble… Lire la suite »