© Disney – La Victoire par les airs / Allocine

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les studios Disney se sont reconvertis dans les films de propagande. Parmi eux, nous pouvons citer La Victoire par les airs, sorti en 1943. Il s’agit d’un long métrage où nous pouvons voir une bombe dévastatrice, qui est devenue réelle en 1944. Son nom ? La « Disney Bomb ».

Juillet 1943 : La Victoire par les airs, un film de propagande signé Disney, sort dans les salles obscures. Produit pour 788 000 dollars, il dure 1h10. Il mélange prises de vues réelles et images d’imagination. Ce long-métrage est de surcroît une adaptation d’un livre publié en 1942. Il est écrit par Alexander P. de Seversky, major russo-américain de l’US Air Force. Dans ce film, nous pouvoir voir l’idée d’une bombe larguée sur une base navale nazie. Cette bombe serait capable, grâce à sa puissance, de percer des fortifications, dans un premier temps, puis d’exploser, dans un second temps.

Baptisé Bunker Buster, ce genre de bombe a été développé durant la Seconde Guerre mondiale. Les Américains développèrent ainsi la bombe « Tarzon«  et les Britanniques « Tallboy«  et la « Disney Bomb« . Ce dernier modèle de bombe a été conçu par Edward Terrell, capitaine de la Royal Navy, d’après le modèle vu dans La Victoire par les airs.

Cette bombe de deux tonnes est un modèle à propulsion avec un guidage assisté. Elle a pour but de percer le béton armé des bunkers avant de faire exploser sa charge. Il faut également savoir qu’elle a une vitesse d’impact de 1 590 km/h. Toutefois, la « Disney Bomb » n’a pas autant de succès qu’espéré. Mais, heureusement pour elle, son manque de précision est contre-balancé par sa puissance dévastatrice.

Au total, environ 160 « Disney Bombs » sont utilisées entre février et avril 1945. Elle est utilisée pour la dernière fois le 4 avril 1945, dans un bombardement massif de Hambourg et de ses environs.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de