― AFM Visuals / Shutterstock.com

La plateforme de streaming a vu le nombre de ses abonnés augmenter considérablement pendant les trois derniers mois de 2021, à hauteur de 11,7 millions. Son chiffre d’affaires a augmenté de 34 % en un an, et elle vise désormais plus de 230 millions d’abonnés d’ici 2024.

Disney+ comptait, début janvier, près de 130 millions d’abonnés. Un chiffre nettement supérieur aux attentes. Le géant du divertissement a gagné 11,7 millions d’abonnés en un trimestre, pour atteindre 129,8 millions. Pour rappel, le consensus des analystes établi par FactSet établissait plutôt un nombre d’abonnés autour de 124,6 millions. On se situe donc nettement au-dessus des prévisions établies. Malgré un chiffre d’affaires en nette hausse (tiré des services de vidéo en ligne qui comprennent non seulement Disney+, mais également Hulu et ESPN+) de 34 % en un an, l’activité est déficitaire. Elle a en effet vu ses pertes opérationnelles se creuser à 600 millions de dollars sur le trimestre.

La plateforme avait déjà connu un excellent démarrage dès sa mise en service, bénéficiant largement de la pandémie de Covid-19. En effet, lancée aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas le 12 novembre 2019, elle s’est ensuite exportée en Europe en mars 2020, soit pendant le confinement. Elle a ainsi été téléchargée 5 millions de fois en 24 heures lors de son lancement, ce qui peut s’expliquer par le fait que le streaming était le principal outil de divertissement des familles durant cette période. Disney+ a passé la barre des 100 millions d’abonnés en à peine 16 mois d’existence.

Par comparaison, son rival Netflix a mis plus de 10 ans à franchir ce cap. Bien sûr, le contexte n’était pas le même (il a été lancé dans les années 2000, à une époque où le streaming n’était pas roi), mais le chiffre est tout de même éloquent. De plus, le leader jusque-là incontesté du streaming n’a séduit que 8,3 millions de personnes au dernier trimestre 2021. Disney+ attire donc plus de nouveaux abonnés, ce qui est lié à son catalogue très riche comprenant des franchises ultra populaires comme Star Wars, Matrix ou Pixar.

La plateforme ne compte pas en rester là puisqu’elle envisage de passer la barre des 230 à 260 millions d’abonnés d’ici à fin 2024. Jusqu’ici, elle fixait ses ambitions entre 60 et 90 millions. Elle ferait donc mieux que Netflix actuellement, qui détient 221,8 millions d’abonnés. Reste à savoir si ces prédictions verront le jour.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments