— Roman Samborskyi / Shutterstock.com

La génétique a beaucoup d’influence sur la santé humaine, mais aussi sur sa physionomie. En effet, les anomalies génétiques sont généralement ce qui explique pourquoi la couleur des pupilles d’une personne est différente, qu’une autre personne a des doigts supplémentaires ou que d’autres encore ont deux pénis. Oui, ça existe et cela s’appelle la diphallie.

La diphallie est une maladie génétique présente à la naissance et dans laquelle un individu de sexe masculin a deux pénis. Cette maladie a été décrite pour la première fois dans un rapport du médecin suisse Johannes Jacob Wecker lorsqu’il a examiné un cadavre présentant cette anomalie en 1609. Cette maladie est extrêmement rare et elle n’affecte qu’environ 1 bébé garçon sur 5 à 6 millions. En fait, seulement une centaine de cas ont été enregistrés au cours des 400 dernières années depuis sa première reconnaissance médicale.

L’étendue de la duplication varie considérablement d’un individu à un autre et se produit généralement avec d’autres malformations, notamment des anomalies urogénitales, gastro-intestinales et musculo-squelettiques. Notons également qu’il existe des cas encore plus rares de pénis multiples, dont la triphallie. En 2020, les chercheurs ont notamment documenté le premier cas de triphallie au monde. Il s’agissait d’un garçon en Irak qui avait trois pénis et qui avait dû subir une ablation de ses deux pénis surnuméraires.

Si ce garçon a dû être opéré, c’est parce que les deux pénis surnuméraires n’étaient pas fonctionnels et représentaient une gêne. D’ailleurs, pour la majorité des cas de pénis multiples, c’est souvent ce qui arrive. Mais il arrive cependant que les deux pénis soient pleinement fonctionnels.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments