dinosaure
Vue d’artiste de Iani Smithi — © Jorge Gonzalez

Des paléontologues ont décrit une nouvelle espèce de dinosaure herbivore étonnante. Évoluant dans ce qui est aujourd’hui l’ouest des États-Unis il y a environ 99 millions d’années, celle-ci a dû faire face à d’importants bouleversements environnementaux.

Iani smithi

Les restes fossilisés de Iani smithi ont été mis au jour au sein de la formation de Cedar Mountain, dans l’Utah, faisant de la créature le premier ornithopode du Crétacé supérieur jamais trouvé en Amérique du Nord. Mesurant environ trois mètres de long, cet herbivore possédait une mâchoire redoutable, pourvue de dents parfaitement adaptées pour déchiqueter des végétaux robustes.

« Nous savions qu’un animal de ce type vivait dans cet écosystème parce que des dents isolées avaient été collectées ici et là, mais nous ne nous attendions pas à tomber sur un squelette aussi ancien et bien conservé, comprenant un crâne presque complet », expliquent les auteurs de la nouvelle étude, publiée dans la revue PLoS ONE.

L’analyse approfondie du crâne, de l’os de la mâchoire et de la dentition du spécimen a montré qu’il s’agissait d’un rhabdodontidé précoce, lignée d’ornithopode dont l’ensemble des témoignages fossiles connus jusqu’alors avaient été mis au jour en Europe et en Australie. Selon l’équipe, une telle découverte implique que cinq clades de dinosaures coexistaient au sein des écosystèmes nord-américains entre la fin du Crétacé inférieur et le début du Crétacé supérieur.

dinosaure
Localisation de l’holotype de Iani smithi (A) et représentation graphique des éléments squelettiques préservés du spécimen (B) — © Zanno et al. / PLoS ONE 2023

Une période de profonds bouleversements

La nouvelle espèce a été nommée d’après Janus, dieu romain du changement à deux visages, en référence à l’époque charnière durant laquelle elle a vécu. Le milieu du Crétacé a en effet été marqué par l’augmentation des niveaux atmosphériques de CO2, ayant entrainé une hausse de la température globale, à l’origine de l’apparition de forêts tropicales aux pôles, et une élévation du niveau des mers, confinant les populations de dinosaures dans des masses terrestres de plus en plus réduites.

Cet ensemble de bouleversements a précipité la chute des sauropodes et allosaures géants, et également conduit à l’apparition des fameux dinosaures à bec de canard, dont Iani était un ancêtre précoce.

« Ce dinosaure se tenait au bord du précipice », estiment les chercheurs. « Sa découverte nous aide à relier l’extinction des ornithopodes primitifs sur le continent nord-américain à un intervalle majeur du réchauffement climatique, présentant des similitudes frappantes avec notre crise climatique actuelle. »

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments