― Leonid Andronov / Shutterstock.com

Un Dijonnais a créé un jeu sur Game Boy pour vous faire visiter la ville de Dijon depuis votre salon !

Dijon : première ville au monde visitable sur Game Boy

Sorti ce week-end, le jeu Dijon Game Boy Edition ne vous proposera pas d’attraper des Pokémon ni de sauver la princesse Peach, ou encore de vous lancer dans une quête épique. Johnny Humberset, 31 ans et dijonnais depuis 10 ans, a créé un jeu vous permettant donc de découvrir Dijon de façon interactive. Dijon Game Boy Edition est disponible sur la console sortie en 1989, ou via son site. Certains internautes ont même réussi à lancer le jeu sur PS Vita et sur leur calculatrice graphique.

Le but du jeu est simple : il vous faudra trouver les 10 easter eggs dissimulés sur les photos de la ville. Ainsi, à l’aide de votre « main », sélectionnez un monument, découvrez des informations sur ce dernier en appuyant sur A et cherchez l’easter egg. Une fois trouvé, cet easter egg vous donnera ainsi accès à des anecdotes sur Dijon et son histoire.

Une première sur Game Boy en trente ans d’existence

Johnny Humberset a eu cette idée lorsqu’il a vu le projet Game Boy Camera Gallery. Un musée virtuel accessible sur Game Boy, et où vous pouvez voir les photos prises par des joueurs via la Game Boy Camera. Ainsi, le Dijonnais s’est simplement inspiré de ce projet pour créer quelque chose de tout nouveau, puisque le fait de visiter une ville est une grande première pour la console Nintendo.

« J’ai trouvé le projet absolument génial et je me suis demandé ce qui n’avait jamais été fait avec la console », explique le passionné de jeux vidéo. « Et personne n’avait encore proposé de visiter une ville grâce à un jeu Game Boy. »

« J’ai pris mon vélo et je suis allé faire des photos des lieux incontournables de la ville. J’en ai sélectionné une quinzaine, puis j’ai réduit à neuf pour des raisons techniques. J’ai ensuite retravaillé les clichés pour les adapter au petit écran de la console, qui fait 160 x 144 pixels. Il a fallu les réduire et les mettre aux bonnes couleurs », explique celui qui se définit comme un artisan du jeu vidéo.

Un succès et une invitation pour d’autres villes

Si Johnny Humberset ne s’attendait pas à un tel engouement, il s’avère que sa création est un véritable succès. En effet, le Dijonnais pensait que Dijon Game Boy Edition resterait dans un cercle intime, et que tout au plus une quarantaine de personnes, dont sa famille et ses amis, testeraient le jeu. Pourtant, le jeu, qui est disponible que depuis le 20 février, compte déjà sa petite communauté de 600 joueurs. D’ailleurs, il invite quiconque ayant la volonté de faire de même pour une autre ville à se lancer.

« Il est en licence Creative Commons, il y a juste à me citer, donc si des gens veulent les fichiers et développer le même concept dans d’autres villes, je serai content ! », a-t-il déclaré.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments