La technologie se développant davantage chaque jour, les possibilités sont multiples à travers les champs de recherches. L’Humain a, durant toute son histoire, cherché à compléter son mode de vie et à accomplir ses tâches en utilisant plusieurs technologies : outils rudimentaires en pierres simples jusqu’à la robotique d’aujourd’hui. Mais il ne faut pas perdre d’esprit que le développement est toujours d’actualité, et plus que jamais. Un des secteurs de demain les plus en vue concerne le développement des robots sexuels. Le Daily Geek Show vous propose aujourd’hui 10 anecdotes ou faits intéressants sur les jouets intimes de demain.

 

© Unsplash

La Digisexualité

Ce terme, tout nouveau, a été crée en novembre 2017 par deux chercheurs, un Américain et un Canadien. Ils définissent ainsi la digisexualité comme une identité sexuelle principale qui provient de l’utilisation de la technologie. En soi, l’attirance par la robotique à caractère sexuel. Les chercheurs sont d’ailleurs convaincu que cette forme de sexualité sera considérée comme l’hétérosexualité ou l’homosexualité.

De manière parfaitement concrète, il existe beaucoup de personnes digisexuelles. Un des effets secondaires de la dépendance à la pornographie est d’ailleurs un manque de préférence ou une incapacité à entretenir des rapports sexuels avec des partenaires humains. Mais peut-on réellement considérer une personne préférant la pornographie, du sexe virtuel mais avec de véritables acteurs humains, comme une personne digisexuelle ? La question demeure et clive les chercheurs essayant de définir concrètement ce terme.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de