Des chiffres inquiétants montrent que la déforestation a significativement augmenté dans la forêt amazonienne au Brésil, un désastre pour la lutte contre le réchauffement climatique. 

Une déforestation croissante

La déforestation de la partie brésilienne de la forêt amazonienne a augmenté de plus de 88 % en juin par rapport au même mois il y a un an. Cela témoigne du deuxième mois consécutif de la destruction croissante des forêts sous le pouvoir du président de droite, Jair Bolsonaro. Le déboisement a ainsi augmenté de 34 % en mai 2019 par rapport à mai 2018.

Selon les données de l’agence spatiale du Brésil, 920 km² de la surface de la plus grande forêt tropicale du monde a subi un déboisement. Ces données montrent que cette augmentation de 88,4 % de la déforestation est préliminaire, mais indiquent que le chiffre annuel officiel, basé sur une expertise et une imagerie plus détaillée et mesuré pour les 12 mois qui va jusque fin juillet, est en très bonne voie pour dépasser le chiffre de l’an dernier.

Dans les 11 premiers mois, la déforestation a ravagé 4,565 km², soit une augmentation de 15 % par rapport à la même période l’année précédente. Alors que le bureau de Bolsonaro refuse de commenter ces chiffres en déléguant la tâche au ministère de l’Environnement, Ricardo Salles, le ministre de l’Environnement, a déclaré : “Nous adoptons toutes les mesures pour lutter contre la déforestation illégale.” 

© Flickr / Amazon 16

Les associations environnementales en colère

Les environnementalistes ont averti que le fort soutien de Bolsonaro pour le développement industriel et urbain en Amazonie, et le fait qu’il ait critiqué les amendes distribuées par l’agence environnementale brésilienne pour la déforestation, motivaient les bûcherons ou éleveurs qui cherchaient à faire du profit via la forêt et notamment le bois. “Bolsonaro a aggravé la situation”, a déclaré Paulo Barreto, chercheur à l’organisation non gouvernementale brésilienne Imazon

Un membre de Greenpeace, Paulo Adario, a dit que tout indiquait que la déforestation allait empirer avec Bolsonaro au pouvoir, mais il espère que la nouvelle de cette augmentation importante va exercer une pression sur le gouvernement brésilien pour qu’il prenne les mesures nécessaires : “Quand ils auront les chiffres définitifs, si c’est très élevé, ce sera un cauchemar pour Bolsonaro”, explique-t-il. “C’est quelque chose de très important d’un point de vue international et national, parce que l’Amazonie est un symbole.

Cette augmentation du taux de déforestation survient alors que le Brésil fait face à plus de pression pour protéger son environnement dans le cadre de l’accord de libre-échange, conclu la semaine dernière entre l’Union européenne et le Mercosur.

On rappelle que le Brésil est le siège de 60 % de l’Amazonie, qui possède la plus grande forêt tropicale au monde, et la préserver est vital pour lutter contre le réchauffement climatique…

hilmawan nurhatmadi / Shutterstock.com

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
schloesing Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
schloesing
Invité
schloesing

organisons une pétition mondiale
contre cette ignoble action. le pouvoir assassinet notre planète qui nous fait vivre. sans elle nous plus d humanité.

schloesing
Invité
schloesing

organisons une pétition mondiale contre action ignoble que pratique l être humain ! sans notre belle planète aucune vie sur terre.