Découverte d’un frelon oriental photovoltaïque

Ce frelon oriental (Vespa orientalis) est une espèce qui ressemble beaucoup à celle du frelon européen mais elle est aussi réputée pour sa super-activité lors des jours ensoleillés. Des chercheurs britanniques et israéliens ont cherché la corrélation entre ensoleillement et activité. Ils ont découvert la raison de ce regain d’énergie.

Cette espèce dispose de cellules dans la partie jaune de son abdomen capables de transformer l’énergie solaire en énergie électrique. Cette découverte s’est faite à l’aide d’un microscope électronique qui a permis d’observer la composition de la cuirasse du frelon. Le matériau formant la cuticule brune se compose ainsi d’un réseau de rainures tandis que la bande jaune est constituée d’une série de protubérances de forme ovale. Pour faire simple, sa partie brune casse la lumière du soleil et la retourne en plusieurs faisceaux divergents. Ces faisceaux vont ensuite pénétrer la cuticule jaune à travers une structure de type mille-feuille qui est suffisamment complexe pour piéger la lumière solaire. Cette lumière est ensuite transformée en énergie électrique !

Ce dispositif rend ainsi le frelon oriental plus actif en milieu de journée au contraire d’autres espèces. Les chercheurs cherchent aujourd’hui à reproduire leur propre cellule solaire sur ce principe. Jusqu’ici, ils ont atteint un rendement de conversion d’environ 0,335% mais bien que l’efficacité de ce procédé reste très faible par rapport à d’autres types de cellules photovoltaïques, cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouvelles avancées technologiques dans ce domaine.

Bzzzz.


Le fondateur du prix Nobel était fabricant d’armes

— @DailyGeekShow