Un groupe de scientifiques a annoncé avoir découvert plusieurs fossiles au Canada, qui repoussent de 500 millions d’années la date d’apparition des champignons sur notre planète. Un aperçu fascinant du passé qui remet en question notre vision de l’évolution du monde vivant.

Quel est ce champignon ?

Le champignon microscopique découvert dans les Territoires du Nord-Ouest au Canada datent de 900 à 1000 millions d’années. Les plus anciens que nous avions découverts jusqu’alors dataient d’environ 400 millions d’années, pendant la période de l’Ordovicien. Ils avaient alors été identifiés en Écosse. L’étude, publiée dans la très sérieuse revue Nature ce 22 mai 2019, nous dévoile des spécimens particulièrement révolutionnaires.

L’Ourasphaira giraldae, c’est le nom de cette découverte majeure. Concrètement, ce sont des micro-fossiles à paroi organique, qui ont été piégés depuis des millions d’années dans la boue solidifiée au sud de l’île Victoria. Ainsi, l’oxygène ne pouvait s’infiltrer et les décomposer, ce qui a permis une excellente conservation, que les chercheurs qualifient même d’exceptionnelle.

Il portait encore des traces de chitine, une des substances présentes dans la paroi cellulaire de ce type d’organisme. C’est d’ailleurs de par cette identification que les chercheurs ont pu déterminer que ces fossiles étaient des champignons. À noter que cette caractéristique est également présente dans certains exosquelettes d’animaux invertébrés, comme par exemple des crustacés ou des insectes.

Quel est son rôle dans la biodiversité sur Terre ?

Souvent catégorisés comme des plantes, les champignons se rapprochent beaucoup plus des animaux d’un point de vue génétique. Ils partageaient d’ailleurs la même branche phylogénétique : les opisthochontes, un groupe d’eucaryotes qui regroupent des organismes très divers.

« Les champignons sont des composants essentiels des écosystèmes actuels et sont parmi les premières formes de vie à coloniser les continents », d’après Corentin Loron de l’Université de Liège.

Les champignons jouent un rôle essentiel dans notre biosphère, de par la décomposition continue des matières organiques mortes. Sans eux, la colonisation des terres par d’autres organismes n’aurait peut-être jamais eu lieu sur notre planète. Et puisque la date de l’apparition des premiers champignons semble avoir été repoussée de plus de 500 millions d’années, c’est une bonne partie de l’histoire de la Terre qui serait revisitée.

Le champignon découvert est donc un précurseur des levures, des moisissures et de nos champignons actuels. De par l’évolution relativement étroite entre les animaux et les champignons, les chercheurs se demandent si des formes de vie animale, bien plus précaires que ce que l’on imagine, pourraient avoir vécu au même moment que l’Ourasphaira. Pour rappel, les premiers fossiles d’animaux rudimentaires sont âgés d’environ 635 millions d’années, ce qui nous laisse environ 300 millions d’années de flou.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de