― Natallia Boroda / Shutterstock.com

La pollution plastique est un problème majeur au niveau mondial. D’après les estimations scientifiques, nous produisons plus de 300 millions de tonnes de déchets plastiques chaque année. Pour réduire cette forme de pollution, une entreprise américaine a eu l’idée de convertir les plastiques non recyclables en briques de construction ultrarésistantes.

Une fabrication respectueuse de l’environnement

Rappelons tout d’abord qu’il existe différents types de plastiques : PET (polyéthylène téréphtalate), HDPE (polyéthylène haute densité), PVC (polychlorure de vinyle), LDPE (polyéthylène basse densité), PP (polypropylène), PS (polystyrène), et autres. Parmi ceux-ci, seulement les PET et HDPE sont recyclés, car le recyclage des autres types de plastiques n’est pas rentable.

ByFusion Global, la startup derrière cette idée de génie, va utiliser sa technologie pour transformer les plastiques non recyclables en briques de construction dénommées « ByBlocks ». Celles-ci sont fabriquées par compactage à la vapeur, un procédé non seulement unique mais également écologique, car il ne nécessite aucun produit chimique, additif ou adhésif.

Les briques peuvent être utilisées dans différents projets de construction

Les ByBlocks peuvent être utilisées dans la construction de murs, de clôtures, de meubles et autres. Chaque brique mesure 40 cm x 20 cm x 20 cm et pèse environ 10 kilogrammes. Contrairement aux blocs en béton, elles ne se fissurent pas et ne se désagrègent pas. De plus, elles génèrent 41 % d’émissions de gaz à effet de serre en moins que les blocs classiques.

Dans une interview, Heidi Kujawa, PDG de ByFusion Global, indique que la firme a reçu un financement. En outre, elle s’est associée à la société spécialisée dans la production de sacs-poubelle Hefty pour intégrer le programme de recyclage EnergyBag. Cette collaboration permettra notamment d’exécuter un programme pilote à Boise, dans l’Idaho, aux États-Unis.

Ce programme pilote permettra aux résidents de la ville américaine de transformer jusqu’à 72 tonnes de déchets plastiques non recyclables de la décharge locale en blocs de construction. Certains blocs auraient déjà servi à la fabrication d’un banc pour un parc public.

https://twitter.com/DowPackaging/status/1494347957579259912
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments