Les déchets dangereux sont ceux qui contiennent des éléments toxiques et qui représentent des risques pour la santé humaine et environnementale. C’est la raison pour laquelle ils sont soumis à diverses réglementations particulières sur la manière dont ils sont gérés et valorisés.

Des scientifiques ont mis au point une nouvelle stratégie pour suivre les déchets

Selon Cosmos Magazine, chaque année, la population mondiale produit en moyenne 7 à 10 milliards de tonnes de déchets dont 300 à 500 millions sont des déchets dangereux. Pour en savoir plus sur la localisation de ces zones de déchets, des chercheurs se mobilisent pour cartographier le monde en ajoutant le réseau de déchets qui leur permet de suivre la direction de ces derniers. Ils ont publié leur étude dans Nature Communications.

Les déchets dangereux sont composés de substances toxiques, inflammables, explosives et même corrosives. Ces substances présentent des risques graves pour la santé et causent diverses maladies. Les chercheurs affirment que 10 % de ces déchets sont échangés entre les pays par un réseau qu’ils surnomment réseau mondial des déchets ou W4. D’ailleurs, certains pays exportent des déchets dangereux afin d’éviter les coûts de traitement. A contrario, d’autres en importent comme sources de matière première.

Les chercheurs estiment qu’au cours de ces trois dernières décennies, le volume de déchets dangereux échangés sur le plan international a augmenté de 500 %. Afin d’observer cette augmentation, une équipe de chercheurs a mis au point un modèle mathématique capable d’établir et de suivre le W4. Pour cela, ils se sont basés sur les chiffres obtenus entre 2001 et 2019 sans les données de 2010 car aucune information n’avait été enregistrée.

De plus, suivant la convention de Bâle de 1989, chaque pays était dans l’obligation de déclarer lui-même la quantité de déchets échangés durant cet intervalle. Au total, les chercheurs ont rapporté que plus de 1,4 million de tonnes métriques ont été observées. Ce chiffre équivaut à 4 000 fois le poids de l’Empire State Building de New York.

— Komsan Loonprom / Shutterstock.com

Comment les déchets sont-ils répartis sur notre planète ?

Les chercheurs ont mis en place une nouvelle étude pour mieux observer le W4. Durant cette étude, ils se sont concentrés sur trois types de déchets : les déchets cliniques catégorisés dans le type I, les déchets chimiques spécifiques de type II et enfin, le type III comprenant les déchets ménagers.

L’étude a été centrée sur le changement du W4 durant des années. Les pays les plus touchés sont l’Allemagne, la France, les États-Unis et l’Ukraine. Ces quatre pays sont devenus des exportateurs de déchets dangereux et les pays tels que le Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne ainsi que le Canada sont devenus des grands importateurs de déchets.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments