— Kateryna Kon / Shutterstock.com

En Californie, un jeune garçon de seulement sept ans est décédé après avoir été infecté par une amibe mangeuse de cerveau. Cet évènement extrêmement rare s’est produit après que la victime s’est baignée dans un lac dans le comté de Tehama. Depuis 1971, il n’y a eu que 10 cas enregistrés de décès provoqués par cette bactérie.

Un garçon du comté de Tehama est décédé après être entré en contact avec une amibe mangeuse de cerveau extraordinairement rare. David Pruitt, âgé de 7 ans, est décédé d’une méningo-encéphalite amibienne primaire, a en effet confirmé Crystal Hayley, la tante du jeune garçon, sur sa page Go Fund Me. Elle a également expliqué que David avait été transporté aux urgences de l’hôpital local dans un premier temps, avant d’être transféré par avion au centre médical UC Davis. Il avait notamment été placé sous assistance respiratoire et les médecins avaient expliqué qu’il souffrait d’un gonflement cérébral sévère.

David a été infecté après avoir nagé dans un lac d’eau douce dans le comté de Tehama le mois dernier, a rapporté Associated Press. Les responsables de la santé publique locale n’ont pas donné de précisions sur la localisation exacte de ce lac, mais ont juste expliqué que « les gens sont infectés lorsque de l’eau contenant de l’amibe monte dans le nez avec force ». « Du nez, l’amibe peut parfois migrer vers le cerveau et détruire le tissu cérébral », a expliqué l’Agence des services de santé du comté de Tehama dans un communiqué de presse. Plus précisément, la bactérie Naegleria fowleri est une amibe microscopique que l’on trouve dans les plans d’eau douce chauds, tels que les lacs, les rivières et les sources chaudes.

Malheureusement, il n’existe aucun moyen d’éviter l’infection par cette bactérie, sauf d’éviter de nager dans les plans d’eau douce chauds. Il faut également garder à l’esprit que l’infection à Naegleria fowleri est extrêmement rare, et depuis 1971, il n’y a eu que 10 cas signalés en Californie.  

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de