Vous l’ignorez sûrement mais les huiles essentielles sont dangereuses pour votre santé

Vous l’ignorez sûrement mais les huiles essentielles sont dangereuses pour votre santé

Si les huiles essentielles possèdent de nombreuses vertus et bienfaits pour votre santé et peuvent se révéler efficaces lorsqu’ils s’agit de nettoyer ou d’assainir, leur utilisation n’est cependant pas sans risque, et nombreuses sont les personnes qui sous-estiment leurs dangers. Naturel ne signifie pas sans risque, et la très forte concentration de ces huiles peut causer de nombreux problèmes. On vous explique tout.

Ce n’est pas un secret, les huiles essentielles sont extrêmement concentrées. Une seule goutte d’huile essentielle de menthe poivrée équivaut par exemple à 26 tasses de tisane, et cette très forte concentration peut avoir de terribles conséquences sur les personnes sous traitement, allergiques, les femmes enceintes, les enfants et même les animaux de compagnie. Voici les conséquences désastreuses des huiles essentielles.

Elles peuvent causer de graves réactions allergiques et irritations cutanées

D’UNE LÉGÈRE IRRITATION À UNE PERTE PERMANENTE DE PIGMENTATION

Chez certaines personnes souffrant d’allergies ou d’une forte sensibilité cutanée, l’utilisation normale des huiles essentielles, même diluées ou diffusées, peut occasionner de graves problèmes, allant d’une légère irritation à une perte permanente de pigmentation, en passant par une éruption cutanée avec boursouflures.

Pour éviter de tels cas de figures, il est évidemment conseillé d’appliquer une légère dose d’huile essentielle très diluée sur une petite partie de votre peau et d’observer la réaction. Enfin, n’hésitez pas à limiter leur diffusion si vous les utilisez pour assainir l’air et constatez qu’elles irritent vos muqueuses ou vos voies respiratoires.

Il ne faut jamais les prendre par voie orale

Comme nous le disions en introduction, la très forte concentration des huiles essentielles et leurs différents niveaux de toxicité font qu’il est largement conseillé de les utiliser par voie cutanée. L’ingestion de certaines d’entre elles, comme l’huile de gaulthérie, pouvant même se révéler fatale.

L’INGESTION DE CERTAINES D’ENTRE ELLES POUVANT MÊME SE RÉVÉLER FATALE

Ingérer quelques gouttes d’huiles essentielles d’agrumes peut par exemple causer de graves irritations, comme une brûlure de l’œsophage, voire des réactions allergiques mortelles. Il est indispensable de considérer les huiles essentielles comme de véritables médicaments, avec une posologie stricte, et de possibles risques et effets secondaires.

Elles augmentent la photosensibilité de votre peau

Certaines huiles essentielles peuvent rendre votre peau plus sensible aux rayons ultra-violets, et augmenter le risque de coup de soleil, même après une exposition brève. Il est donc indispensable de ne pas appliquer ces huiles lorsque vous projetez de bronzer sur la plage ou d’effectuer une randonnée estivale sous un soleil de plomb.

LES HUILES ESSENTIELLES À BASE D’AGRUMES SONT TRÈS PHOTOSENSIBILISANTES

Les huiles essentielles à base d’agrumes sont considérées comme particulièrement photosensibilisantes, et si celles-ci peuvent vous permettre d’accélérer votre bronzage, elles sont surtout susceptibles d’occasionner des cloques, des brûlures fulgurantes, voire même de marquer de façon irréversible votre peau.

Elles ne sont pas conseillées durant la grossesse et l’allaitement

S’il apparait comme indispensable de prendre certaines dispositions durant la grossesse et l’allaitement, comme arrêter de boire et de fumer, pour éviter les complications et préserver le capital santé de l’enfant, il faut aussi faire preuve d’extrême prudence lorsque l’on utilise des huiles essentielles.

Certaines huiles peuvent en effet traverser le placenta et constituer de véritables dangers pour la santé l’enfant, tandis que d’autres peuvent occasionner un déséquilibre hormonal pour la mère durant l’allaitement. Dans tous les cas, l’utilisation d’huiles essentielles par voie orale est à proscrire, et il est indispensable de consulter la notice fournie avec chacune d’entre elles avant toute utilisation.

Huiles essentielles et enfants en bas-âge : attention danger

IL FAUT ABSOLUMENT DEMANDER L’AVIS D’UN MÉDECIN

Les enfants en bas-âge et les nourrissons possèdent une peau beaucoup plus fine et délicate que celle des adultes, et la forte concentration de ces huiles peuvent avoir des effets dévastateurs sur leur épiderme et leur système respiratoire. Il est encore une fois indispensable de consulter un professionnel de santé avant toute utilisation sur l’enfant.

Dans tous les cas, elles devront être fortement diluées et ne jamais être administrées par voie orale, car l’ingestion de certaines huiles peut leur être fatales. Au rayon des huiles essentielles à proscrire, on retrouve l’eucalyptus, le romarin et la menthe poivrée, qui peuvent ralentir la respiration de l’enfant, voire même la stopper s’il souffre déjà de problèmes respiratoires.

Attention aux interactions médicamenteuses

LES RISQUES AUGMENTENT DE FAÇON EXPONENTIELLE

Lorsque vous suivez un traitement médical à long terme, il est indispensable de vérifier que les huiles essentielles que vous utilisez n’interfèrent pas avec vos médicaments. Ces huiles sont en effet réputées pour augmenter de façon exponentielle les probabilités d’une interaction médicamenteuse.

Les personnes souffrant d’une maladie hépatique ou rénale, ou disposant d’un système immunitaire affaibli doivent éviter à tout prix leur utilisation, et il apparait comme indispensable de consulter un professionnel de santé lorsque vous prenez régulièrement des médicaments, et que vous souhaitez continuer à en faire usage.

Huiles essentielles et animaux de compagnie : à proscrire absolument

Le fonctionnement de l’organisme de nos animaux de compagnie se révèle très différent du nôtre. Ils disposent non seulement d’un odorat beaucoup plus développé et sensible, mais sont aussi particulièrement vulnérables face aux huiles essentielles. Leur utilisation étant responsable de nombreux accidents mortels chaque année.

TRÈS TOXIQUES, ELLES PEUVENT ENTRAINER LA MORT DE VOS COMPAGNONS

Très toxiques pour les chats et les chiens et souvent utilisées pour traiter les puces ou les plaies, elles peuvent occasionner tremblements et vomissements, et dans certains cas entrainer la défaillance de leurs organes vitaux. En d’autres termes : il ne faut jamais les utiliser sur vos compagnons.

La très forte concentration des huiles essentielles et les composés volatiles qu’elles libèrent dans l’air lorsqu’elles sont utilisées dans des diffuseurs ou sous forme de sprays peuvent représenter de réels dangers pour les personnes vulnérables, allant de la simple irritation à une réaction toxique mortelle. Il est donc indispensable de demander l’avis d’un professionnel de santé avant toute utilisation. Dans le même genre, découvrez aussi les effets néfastes du lait sur votre organisme.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux